A Ecluzelles, le pont qui traverse l’Eure sera élargi

0

Le mois de janvier s’achève par la cérémonie des vœux d’Ecluzelles, toujours sublimée par un délicat goûter confectionné par Gabriel et Thierry, propriétaires des chambres d’hôtes, toutes proches.

Dans une ambiance conviviale, Christine Renaux-Maréchal, maire du village, a rappelé la forte mise à contribution des collectivités ces dernières années. D’autre part, suite à la mobilisation constatée ces derniers mois pour une augmentation du pouvoir d’achat, un cahier de doléances est à disposition à la mairie. L’assainissement est l’un des gros chantiers du mandat. Une première phase d’études de faisabilité d’un assainissement collectif était sans appel. « 13 habitations n’ont pas de solution d’assainissement non collectif conforme. 44 propriétaires doivent construire un tertre et 8 une filière compacte. La solution est un scénario mixte de Ramifié Sous Pression sur les rues Etienne Malassis, de l’Etang, Place Saint-Jean et rue du Moulin Nord. Une solution en gravitaire pour le reste du village », confiait l’élue. La seconde étude a été réalisée pour définir le détail des travaux et leur coût. Une estimation en domaine public s’élève à 1.500.000 € et 850.000 € en domaine privé. Les recherches de financement sont en cours. « Le Plan Local d’Urbanisme a été voté en novembre 2018, l’enquête publique devrait démarrer à la fin du premier trimestre 2019 », indiquait le maire avant d’annoncer des nouvelles de la Maison des Espaces Naturels. « Les travaux devraient être terminés fin 2019, pour une ouverture au printemps 2020 ». Une bonne nouvelle pour les Ecluzellois, le pont, qui est un ouvrage d’art, sera élargi. « Son élargissement en forme de patte d’oie au niveau de l’intersection rendra possibles toutes les girations. La création d’un trottoir de 1,40 mètre de chaque côté sécurisera la circulation des piétons et poussettes », précisait Christine Renaux-Maréchal. La cérémonie s’est achevée par la mise à l’honneur de Max Maisons qui vient de faire valoir ses droits à la retraite auprès de l’ex-syndicat des Eaux d’Ecluzelles-Charpont après 32 ans au service des villages.
Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici