Actions menées, projets en cours : Wassim Kamel dresse son bilan

0

Il est en poste à Dreux depuis 2015. Wassim Kamel, le Sous-Préfet de l’arrondissement de Dreux, s’est fixé de nombreux objectifs sur le territoire. Il dresse un bilan détaillé des actions menées et des projets en cours.

Wassim Kamel parle de cohésion. « Le bilan de l’année écoulée s’articule autour de quatre orientations principales : la cohésion sociale, la cohésion territoriale, la cohésion nationale et la protection des populations. » En ce qui concerne la protection des populations, « nous avons 250 policiers et gendarmes sur l’arrondissement. Depuis septembre, une antenne de police judiciaire est ouverte au commissariat en supplément de celle du GIR (Groupement d’Intervention Régional). Nous avons étoffé notre dispositif partenarial en finalisant deux contrats locaux de sécurité et prévention de la délinquance avec les villes de Dreux et Vernouillet. Plus de 700 habitants de l’arrondissement participent à la remontée de l’information avec les forces de l’ordre par la signature de contrat de participation citoyenne dans 65 des 108 communes de l’arrondissement. » La deuxième action du Sous-Préfet de l’arrondissement de Dreux se fait sur la cohésion sociale. « Elle est avant tout le fait que chaque habitant du territoire puisse avoir et conserver son emploi pour garder sa dignité. Nous avons encouragé, avec la signature d’une charte, plus de 80 entreprises, communes et artisans à embaucher des personnes des quartiers défavorisés. Avec l’action des services publics, de Pôle Emploi, de la maison de l’emploi, des conseils régionaux et départementaux, nous avons réussi à faire baisser le chômage de 1,2% sur l’année écoulée. Nous avons aussi innové en proposant le dispositif CitéLab dans les quartiers. » La cohésion territoriale est un souci permanent du Sous-Préfet de Dreux : « On s’occupe des zones urbaines comme des zones rurales. Nous avons une enveloppe globale de 1,8 million en dotation pour les communes rurales et à peu près 2 millions d’euros pour les quartiers prioritaires de Vernouillet et Dreux. 75 actions ou initiatives ont été financées en un an sans oublier les projets d’appui à la maison des services publics de Senonches-La Ferté-Vidame, de Saint-Lubin-des-Joncherets et la troisième qui ouvrira dans les prochains mois à Anet. Après avoir appuyé la maison de santé pluridisciplinaires des Bâtes à Dreux, nous travaillons sur celles de Villemeux-sur-Eure et de Tremblay-les-Villages. On regroupe et on fait venir, médecins, kinésithérapeutes et infirmières. Un travail est mené avec les communes sur le regroupement des syndicats, notamment sur les rivières et le SIZA des saules à Tremblay. » Pour Wassim Kamel, la cohésion nationale, « c’est le travail mémoriel avec une présence sur les douze célébrations nationales et le travail de consolidation de l’appartenance commune. Le projet mené avec les collégiens drouais  »Frères d’armes, enfants de la liberté » a reçu récemment le prix de l’éducation citoyenne remis par l’Association Nationale de l’Ordre du Mérite. » Le Sous-Préfet se bat pour l’aboutissement d’une unité de formation académique au profit d’une trentaine de jeunes en alternance sur les plateaux de Branly et Rotrou, dès septembre 2018. « Nous voulons réussir les rendez-vous de l’emploi avec une programmation mensuelle dans les quartiers. Nous avons mis en place un pacte de la deuxième chance pour une dizaine de jeunes en sous-main de justice. Je les prends dans une cellule avec l’ensemble des services. Enfin, la revitalisation des centre-bourgs ruraux avec le lancement d’une étude sur le secteur de Senonches pour identifier les besoins des habitants.»

A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici