L’AFCVM bichonne ses véhicules militaires

0

L’Association Française des Collectionneurs de Véhicules Militaires (AFCVM) a pour but de sauvegarder un patrimoine historique, de faire connaître l’Histoire et d’aider les collectionneurs.

Les Drouais ont la chance de pouvoir les admirer dans de nombreuses occasions, cérémonies commémoratives et fêtes du plan d’eau pour le DUKW. Présidée depuis 1997 par Michel Argence, l’AFCVM a été créée en 1975 à Barbizon dans la Seine-et-Marne par deux vétérans. Michel Boland, ancien de la 1ère Armée, et Jean-Pierre Thevenon, dit La Mascotte, ancien de la 2ème DB. « L’association a bénéficié de l’accord du ministère de la défense qui lui a cédé du matériel gratuitement. L’AFCVM rendait hommage à l’armée française et à ses alliés au travers de présentations de matériels d’époque restaurés. Les membres de l’association ont effectué un gros travail de restauration de camions, voitures et semi-chenillés sous l’œil attentif des services du ministère des armées qui a inspecté l’AFCVM pendant une trentaine d’années. Notre dernier sauvetage prestigieux en 2010 : La restauration d’une boulangerie militaire de marque FOUGA modèle 1938. Par manque de place, nous en avons fait don au Musée militaire du train et des équipages où elle est à présent exposée au public. Nous avons désormais la confiance du ministère », explique Michel Argence. Après le décès de ces fondateurs, l’AFCVM a été hébergée dans des casernes désaffectées dont pour la dernière, l’ancienne base américaine DREUX AIR BASE, de 1991 à 2005. C’est là que Michel Argence, ancien gendarme de l’arrondissement de Dreux, passionné par l’histoire militaire et propriétaire d’un véhicule militaire, croise le destin de l’association. Il en sera membre dès 1993 avant d’en prendre la présidence en 1997. En 2009, l’AFCVM pose ses malles et ses cantines dans son local associatif au 2, rue du Gué-aux-Ânes, tout près de la salle des ventes. Un local musée entretenu avec soin et respect pour la mémoire de ceux qui y sont représentés. La tenue de Sam Isaacs et ses affaires personnelles, données par la famille, tenue de parachutiste, parachute, cantine, machine à écrire, médailles, autant d’objets répertoriés et identifiés grâce à Jean-Pierre Lefèvre, membre actif de l’association et passionné d’histoire qui reconstitue avec minutie le parcours de chaque soldat et de ses affaires. La section cérémonie et commémoration recèle des trésors : Le Half Track M16 identique à celui de Sam Isaacs, dépanneuses de chars Diamond et Ward la France, véhicule amphibie DUKW, camions Simca radio, lot 7 et cargo, GMC Schelter radio et bien d’autres véhicules tout aussi rares. «  L’AFCVM est composée de 63 membres et 22 véhicules. Chaque membre possède chez lui un ou deux véhicules, ce qui représente une centaine au total », indique le président. Tout au long de l’année, le musée est ouvert sur rendez-vous A l’occasion des journées du patrimoine, les 16 et 17 septembre prochains, de 10 à 12 heures et de 14 à 17 heures. Le musée proposera des visites guidées, une exposition sur la libération de Dreux et une exposition de maquettes de chars. Une rencontre avec l’Histoire à ne pas manquer.
A.D.-P.
AFCVM, 2, rue du Gué-aux-Ânes, (accessible par l’avenue du général Leclerc)
E-mail : michel.afcvm@gmail.com
Site : www.afcvm.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici