Bilan 2017 des travaux de voirie du canton d’Anet

0

Le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir est en charge de la gestion du réseau routier du département, dont celui du canton d’Anet. Un bilan a été fait par les élus du canton sur les travaux de voirie effectués cette année.
Le canton d’Anet compte vingt-cinq communes, cette année, sept d’entre elles ont été concernées par des travaux d’entretien de type assainissement ou reprise de chaussée et virage, pour un coût total de 57 692,48 €. Neuf d’entre elles ont fait des travaux d’investissements, enduits ou des enrobés pour un total de 587 515,23 €. Des sommes considérable, comme pour l’aménagement d’itinéraire sur la RD 933 qui touche les communes de Berchères-sur-Vesgre, Oulins et La Chaussée-d’Ivry, d’une valeur d’un million d’euros, porté à 50% par les communes et le Conseil Départemental. « Nous avons maintenu le financement des routes malgré la baisse de budget, à une époque nous avions 40 millions d’euros pour les routes, aujourd’hui nous en avons 27. » explique Joël Billard, président de la commission infrastructures et mobilité au Conseil Départemental. Deux chantiers d’investissement se sont déroulés sur la commune de Goussainville, avec une réparation générale de la chaussée et un tapis d’enrobé sur la RD305/2 soit 4770 m2 pour la somme de 93 805,40 €. La réalisation d’une couche d’enduit superficiel d’usure sur cette même route a coûté 18 410 €.
« Le budget 2018 est maintenu »
Les communes du département peuvent aussi être accompagnées par l’Agence Technique Départementale pour des études d’aménagement, d’opérations de sécurité, de réfection ou encore d’assainissement. Cette année, treize communes sur les vingt-cinq du canton d’Anet ont demandé cette aide. Évelyne Lefebvre et Francis Pecquenard, conseillers départementaux du canton d’Anet suivent de près le réseau routier et échangent régulièrement avec Jean-Luc Pavlecic, technicien de voirie du département : « Quand on me demande une étude, on l’effectue dans la semaine » précise-t-il. Les conseillers départementaux précisent également que la politique est maintenue pour investir le plus possible dans les routes qui en ont le plus besoin, l’année prochaine les communes prioritaires seront Boutigny-Prouais et La Chapelle-Forainvilliers. « Le budget 2018 est maintenu, le Conseil Départemental veut à tout prix maintenir ces investissements malgré la baisse de dotation. Nous devons diminuer au niveau du fonctionnement, c’est bien de le faire mais il y a des limites et je ne pense pas que la baisse de dotation globale de fonctionnement rapporte quoi que ce soit à l’État » ajoute Joël Billard.

C. Didelot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici