Une convention signée entre M2ED, Multi-services et SATRI

0

Les signataires de la convention le reconnaissent, il s’agit d’acter une collaboration qui existe déjà et qui, selon eux, a du sens. Les trois associations ont des actions communes en direction des personnes éloignées de l’emploi.

« La signature de cette convention entre la Maison de l’emploi (M2ED), Multi-services et SATRI (Société d’Aptitude au Travail de Recyclage et d’Insertion), spécialisée dans le recyclage et le démantèlement des équipements électroniques, vient acter un partenariat qui existe déjà avec ces deux organismes qui œuvrent dans le suivi des publics en insertion. Ces deux structures font partie de la politique de l’emploi que nous menons sur le bassin drouais », expliquait Alain Gabrielli, vice-président de l’agglomération en charge de l’emploi et président de la M2ED. Multi-services, qui a fait l’objet d’un remaniement récent, intervient sur l’ensemble des quartiers de la ville de Dreux et sur le territoire de l’agglomération. « Nos principales activités sont l’entretien ménager des bâtiments (60 sites nettoyés chaque jour), la collecte des encombrants, l’entretien des espaces minéraux et végétaux de la ville de Dreux, la mise à disposition d’aide-ménagères, manutentionnaires, ripeurs, jardiniers et gardiens », rappelait Jean-Luc Guille des Buttes, président de Multi-services. SATRI accompagne, elle aussi, les personnes en rupture avec le monde du travail qui rencontrent des difficultés sociales et professionnelles. « Nous sommes là pour les orienter et les guider vers les besoins du Drouais car il y a des métiers en tension et d’autres non », poursuivait le président. L’aide et l’accompagnement des publics éloignés de l’emploi dans les structures d’insertion se font sur 24 mois. Nous sommes là pour les accompagner. On peut faire de l’insertion en guidant des jeunes, mais cela ne doit pas être à sens unique. Il faut un suivi, trouver une solution en se mettant autour de la table, concentrer nos efforts sur ceux qui donnent en retour. C’est un message un peu difficile à faire passer mais ce sera toujours le mien », insistait Alain Gabrielli. « De par l’ampleur des choses à faire, on peut se satisfaire de sortir des gens de cette situation en leur donnant un petit coup de main pour les ramener à l’emploi. On les envoie sur des situations professionnelles plus pérennes », confirmait Dominique Calvetti, chargée de mission de l’entreprise Multi-services, tout en constatant avec ses partenaires « un gros problème sur l’arrondissement de Dreux avec les jeunes mais aussi les moins jeunes qui ont perdu l’habitude des obligations de la vie sociale. » Les trois associations ont constaté l’importance de la clause sociale qui représente un levier pour la mise en emploi et la mise en relation des demandeurs d’emploi avec les entreprises attributaires de marché : 110 000 heures de travail réservées en 2017 à ces demandeurs d’emploi, 245 salariés en insertion dont 84% sont en situation d’insertion positive 6 mois après leur premier contrat. Le deuxième levier est le rapprochement des offres d’emploi reçues à la M2ED des entreprises partenaires locales (87 en 2017) et la promotion de CV auprès de ces dernières. En 2017, 140 candidatures ont été recommandées à notre réseau partenaire d’entreprises, dont 61% de sorties positives c’est-à-dire qu’ils ont pu bénéficier d’un contrat de travail.

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici