Un deuxième défilé Mère et Fille by Arcadia

0

Emilie Pourvu, accompagnée de sa mère, a organisé un deuxième défilé de mode, le jeudi 7 mars, au Manège de Tilly, à Évreux.

La première édition qui a eu lieu au mois d’octobre l’année dernière, avait rencontré un beau succès avec 350 personnes présentes et s’était déjà déroulée au Manège de Tilly. Cette année, plus de 650 personnes sont venues assister à ce défilé pour la collection Printemps/Été. « Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de monde » confie Emilie Pourvu, qui avait invité ses clients et ceux de la concession Mercedes-Benz Davis 27 d’Évreux, partenaire de l’événement. C’est donc au sein du Manège de Tilly que la soirée s’est déroulée, sous la houlette du directeur artistique du lieu Frédéric Mouquet. Le Manège de Tilly accueille tous types d’événements toute l’année pendant lesquels il propose des numéros comme ceux présentés pendant le défilé. Christine, qui fait partie de l’équipe du Manège de Tilly a interprété un show de tissu aérien ou tissu acrobatique que l’on retrouve souvent dans l’univers du cirque. La chanteuse et DJ, Ortal, était également présente pour illuminer la soirée de sa très belle voix. Le speaker Frédéric Doazan, spécialiste dans le coaching bilingue français/anglais en prise de parole en public, en management ou encore en média training, a animé le défilé et présenté les différentes marques représentées : Tommy Hilfiger, Ralph Lauren, Armani, Max Mara, Vila ou encore les jeans de chez Liu Jo. Des vêtements portés par plusieurs mannequins femmes et hommes, engagés pour l’occasion. L’entreprise Le Domaine qui monte était aussi de la partie et proposait un espace restauration avec du vin et des planchas de charcuterie. Emilie Pourvu a offert le champagne et les petits fours à ses invités pour clôturer cette belle soirée. A l’origine, la jeune femme a eu pour ambition de lancer une vraie dynamique en centre-ville, afin d’atténuer la morosité de certains commerçants et habitants. « Il y a un potentiel énorme à Evreux, des personnes veulent croire en notre centre-ville mais si on ne se bouge pas, on peut faire mourir son commerce » explique Emilie Pourvu, heureuse de pouvoir proposer une sortie qui change d’ambiance. « Si on pouvait tous être passionnés par notre travail et le partager avec nos clients » conclut-elle.

Charlyne Didelot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici