Le lancement du dispositif FRIENDS avec la Mission Locale du Drouais

0

Ce dispositif d’immersion sociale et culturelle renforcée des réfugiés et des bénéficiaires de la protection subsidiaire, a été officialisé le jeudi 25 janvier, dans les locaux de la Mission locale.

Le lancement du dispositif FRIENDS s’est déroulé sous la présidence de Sophie Brocas, Préfète d’Eure-et-Loir, en présence de Wassim Kamel, Sous-Préfet de l’arrondissement de Dreux, du président de la Mission Locale, Alain Gabrielli, du directeur du Groupement d’Intérêt Public Relais Logement, Franck Carbonnel et du directeur départemental de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Jean-Bernard Iche. Ce projet, c’est Etienne Lemarchand, élève stagiaire de l’ENA à la préfecture, qui en est à l’initiative et il fut très rapidement mis en action avec la participation de Mina Daoudi, directrice de la Mission Locale. « Cette idée m’a tout de suite plu et nous l’avons présentée à nos jeunes de la Mission Locale, dans le cadre de la Garantie Jeunes. Ils sont tous bénévoles volontaires dans ce projet » explique-t-elle. En effet, six jeunes de Mission Locale ont décidé de se lancer dans cette aventure humaine, en accompagnant huit jeunes réfugiés, également soutenus par le GIP Relais Logement qui leur fournit un logement depuis leur arrivée en France afin de faciliter leur insertion. « Nous voulons aider ces jeunes qui n’ont pas eu la même chance que nous dans leur vie. Ils n’arriveront pas à s’intégrer seuls mais ils sont motivés pour y arriver et cela nous donne d’autant plus envie de les accompagner » expliquent les volontaires de la Mission Locale. Ce dispositif va donc permettre aux jeunes réfugiés d’être accompagnés pendant une année, tant au niveau administratif que pour la vie quotidienne et, bien sûr, dans l’apprentissage du français. Pour y parvenir, plusieurs ateliers imaginés par les jeunes de la Mission Locale seront proposés, à savoir des ateliers de cuisine, d’apprentissage sur les réseaux sociaux ou encore sportifs. « Ils ont besoin de s’inventer un destin dans notre pays et c’est compliqué de s’intégrer quand on ne parle pas la langue, mais en passant leur quotidien avec nos jeunes de la Mission Locale, ils apprendront bien plus facilement » explique la préfète Sophie Brocas. Ensemble, ils réaliseront également des projets comme la production d’un CV vidéo, la réalisation d’un film, qui sera diffusé sur les réseaux sociaux, et ils assisteront à des sessions de prévention, par exemple sur les thèmes des addictions ou de la santé. « Je suis extrêmement contente de ce moment, vous, jeunes de la Mission Locale vous avez pour objectif d’entreprendre d’une manière innovante l’intégration de ces jeunes réfugiés. Ainsi, vous allez cocher la case citoyenneté dans votre parcours et aussi leur permettre de mettre un pied devant l’autre bien plus efficacement » déclare Sophie Brocas. Le dispositif FRIENDS est donc lancé pour une durée d’un an, avec un bilan intermédiaire à six mois et l’objectif d’insérer ces jeunes réfugiés dans notre société.

C. Didelot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici