Les Flambarts sont de retour pour trois jours de fête

0

Chaque année, depuis plus de vingt ans, au mois de décembre, la ville s’illumine et un bruit de tonnerre gronde dans les rues. Le carnaval des Flambarts sème la joie de vivre et la bonne humeur. C’est l’heure de la franche rigolade.

Le sapin géant de Noël est en place, la grande boule de Noël lumineuse va bientôt retrouver sa place à l’entrée de la grande rue Maurice-Viollette, parée de ses habits de lumières. Le décor est planté, la fête s’annonce tout doucement dès le 8 décembre avec la patinoire qui sera là jusqu’au 7 janvier. Elle accueillera de nombreuses manifestations : gala de patinage Reine des glaces, une soirée jeunesse avec DJ, une soirée Dress code fluo, des séances d’initiation au patinage, du Kuduro et de la Zumba, sans oublier la visite du Père Noël, les 20 et 23 décembre. Deux marchés de Noël avec une quarantaine d’exposants proposeront de nombreuses idées cadeaux et victuailles pour les repas de fête. Le vendredi 15 décembre, la Régate des Flambarts s’élancera de l’office de tourisme à 17 heures. Le samedi 16 décembre, le Beffroi sera ouvert pour des visites libres, le groupe Charivari accompagnera la parade, puis le banc des importants qui ouvrira officiellement le carnaval des Flambarts. Le spectacle final est prévu à 19 heures, place Mésirard, pour assister au bûcher de la Mère Lacrise et au feu d’artifice tiré depuis la Chapelle Royale. Le dimanche 17 décembre, La Grande Drouaise démarrera de la gare à 15 heures, puis ce sera le Pouche-Trousse dans la Grande-rue avant le moment tant attendu de l’Aguilanneuf et le jeté de milliers de boules de coco du haut du Beffroi par les élus de la ville. La fête se terminera par Drius Confettis Party, le final du carnaval qui transformera la Grande-rue en piste de danse. Clôture des festivités à 18h15. Cette année, la fête a été façonnée par les Drouais selon leurs souhaits exprimés au cours de réunions publiques. De belles nouveautés sont à découvrir. « Ces journées doivent se dérouler dans l’euphorie complète. Il est bien précisé que la morosité est strictement prohibée », déclare Christophe Le Dorven, adjoint au maire chargé de la culture.

A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici