Un grand prix de karting au profit des mères isolées

0

Les membres du Rotary Club de Dreux organisaient, samedi 22 septembre, le douzième Grand prix Marc Lemaire au profit des mères isolées du Relais Logement de Dreux.

Marc Lemaire fut le premier président du Rotary Club de Dreux. « Décédé en cours de mandat, il fut l’initiateur de cette compétition inter-entreprises de karting dédiée chaque année à une bonne cause », explique Giovanni Napolitano, président du Rotary Club 2018-2019. « Les sommes récoltées serviront à acheter des trousseaux pour la mère et l’enfant qui sont dans des situations difficiles. Nous venons en complément des associations caritatives, comme le Secours populaire ou le Secours Catholique », explique Nicolas Lescuyer, responsable de la manifestation depuis deux ans. La compétition réunissait neuf équipes de quatre personnes le matin et dix l’après-midi. Les collaborateurs et dirigeants des entreprises Wéé, W.A.S, Duffay publicité, Sogama, Suez, Sophartex, Gedia, CinéCentre, Miam, Tout Azimut, Eurovia, Sensation Auditive, Crédit Agricole et les pompiers de Bû se sont affrontés sur le circuit dans une ambiance sportive et conviviale. Sur le podium du matin, Duffay publicité remportait la première place devant Sogama et Wéé. La remise des trophées, le verre de l’amitié et un repas champêtre ont suivi cette compétition avant la reprise de l’après-midi. Le Rotary Club de Dreux est un club mixte qui compte 33 membres dont une femme. « Nous recherchons des adhérentes », indiquent les responsables. Si la devise des Rotariens est servir d’abord, les membres du club drouais ne ménagent pas leurs efforts en direction des jeunes, avec des échanges scolaires internationaux et l’apprentissage de la lecture chez les tout petits. « Il y a un grand projet en cours avec la municipalité de Dreux cette année », explique Christophe Le Ciclé, membre du club, chargé de la communication. La grande cause d’engagement du Rotary est la lutte contre la poliomyélite. « Il n’existe plus que trois pays au monde où l’on trouve encore cette maladie. Il est très difficile de l’éradiquer car ces pays sont en guerre. On constatait 350.000 cas dans le monde en 1988, on était à 10 cas répertoriés en 2017. Deux grandes organisations sont engagées dans cette lutte, le Rotary et la fondation Bill Gates ».

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici