Jean-Louis Parot reçoit la médaille de la Ville de Luray

0

Président du Tennis Loisirs Luray pendant 25 ans, Jean-Louis Parot a vécu l’évolution du club jusqu’en juin dernier où il a passé la main à Marc Avenard. Il a reçu la médaille de la Ville des mains d’Alain Fillon, maire du village.

C’était à l’occasion d’une petite réunion entre amis, un dimanche matin à l’heure de l’apéritif dans le club house du terrain de tennis, Jean-Louis Parot était entouré de quelques amis de la première heure et adhérents du club. Séquence souvenirs avec les uns et les autres, les bons et les mauvais moments se racontent. On se souvient de l’histoire et de la création du club de tennis de Luray. « L’origine du club est un peu originale, le club de tennis a été créé alors qu’il n’y avait pas encore de courts de tennis. On avait le projet d’en construire un alors on a créé l’association. Nous avons demandé des subventions au département et à la fédération française de tennis. A l’époque, je n’étais pas encore élu, c’était en 1982 », se souvient Alain Fillon. « Le court a été construit, j’ai été élu maire alors j’ai démissionné du poste de président. Un deuxième court a été construit et nous avions à l’époque 120 adhérents », ajoute le maire. Les présidents se sont succédés, quatre en 34 ans. Jean-Luc Guille des Buttes, Monique Lhomme, Jean-Louis Parot pendant 25 ans et Marc Avenard qui a repris le flambeau en juin dernier. Les Luraysiens ont été nombreux à apprécier ce club de tennis-loisirs. « Nous avons eu des joueurs qui ont pratiqué le tennis pendant très longtemps. Nous avons organisé des tournois de jeunes. Les joueurs envahissaient les courts le dimanche matin. Cela demandait beaucoup d’organisation. Il fallait contrôler les entrées », se souvient Jean-Louis Parot. Côté mauvais souvenir, la tempête de 1999 qui a détruit les treillages : « les courts de tennis demandent beaucoup d’entretien », ajoute l’ancien président. La médaille de la Ville lui a été remise par le maire « en remerciement de 25 années au service de la population de Luray, jeune et moins jeune », avant le pot de l’amitié.

 

A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici