Jean Rotrou part en restauration

0

Ça ressemblait à un effet spécial, c’était théâtral, Jean Rotrou, le dramaturge drouais, a semblé se mouvoir seul jusqu’à l’entrée du théâtre saluant une dernière fois sa ville avant de partir en restauration.

Pendant le grand chantier de rénovation du théâtre, la ville en profite pour offrir une restauration à la statue en plâtre de Jean Rotrou, conservée dans le foyer du théâtre. « Il s’agit du moulage de la statue représentant Jean Rotrou (moulage en plâtre de l’original qui se trouvait avant-guerre place Rotrou) », explique Damien Chantrenne, responsable du musée d’art et d’histoire de Dreux. La statue a été enlevée le 18 octobre dernier. Elle sera stockée, restaurée et restituée à l’issue des travaux de rénovation de l’édifice. « L’ œuvre est mal en point. Lors de déplacements successifs, des accidents se sont produits, particulièrement au niveau de la main brisée suspendue par une armature rudimentaire qu’il faudra remplacer. La base est également altérée par de larges éclats ainsi que des écrasements ponctuels et des griffures superficielles. La conservation n’a pas toujours été aussi idéale que dans le foyer du théâtre. Les dommages sont appuyés par les salissures (empoussièrements et noirceurs en surface aux endroits les plus accessibles au toucher) qui entravent la lisibilité de l’ensemble », expliquait Hélène Dreyfus , restauratrice d’art. L’appel d’offre a été remporté par l’atelier des restauratrices en œuvres d’art d’Anne-Laure Goron et d’Hélène Dreyfus. La société Lpart, spécialisée dans le transport d’œuvres d’art, a été missionnée pour organiser le déplacement du plâtre depuis le théâtre jusqu’à leurs réserves de la région parisienne où aura lieu la restauration. La société a réalisé un coffrage qui a été déposé autour de la statue pour lui faire passer la porte d’entrée du théâtre sans accroc. « Le coût total pour la Ville est de 23.770 € TTC », indique Damien Chantrenne avant de nous entraîner vers un peu d’histoire. « En 1861, la ville de Dreux décide d’ériger, place Rotrou, une statue consacrée à ce dramaturge du XVIIe siècle. En 1865, le modèle est effectué par le sculpteur Jean-Jules Allasseur (Paris, 1818-1903). Le 21 avril 1866, l’Académie des Beaux-Arts accepte le bronze et le 25 avril, un décret de Napoléon autorise la ville à élever la statue de Rotrou. La première pierre du socle est posée le 22 octobre 1866, mais ce n’est que le 30 juin 1867 que le bronze est dévoilé à la population. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les allemands exigeaient des pays qu’ils occupaient des matières premières pour servir l’industrie de l’armement. Or, la statue de Rotrou représentait une quantité considérable de métal. C’est ainsi que le 13 janvier 1942, le Secrétaire d’Etat à la production industrielle informa la municipalité que le bronze serait fondu. Le 3 mars 1942, le bronze fut enlevé, juste après que Robert Delandre en eut effectué un moulage dit « de sauvetage », à partir duquel sera coulé le plâtre aujourd’hui conservé au Théâtre municipal. L’original de la place Rotrou fut remplacé par une copie en pierre réalisée en 1946 d’après ce modèle et inaugurée le 2 juillet 1950 à l’occasion du tricentenaire de la mort de Rotrou », confiait Damien Chantrenne.

A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici