L’Agglo veut booster l’activité économique sur tout le territoire.

0

Réunis mercredi soir à Evreux, les élus de l’agglomération « Evreux, Portes de Normandie » (EPN), ont voté des aides importantes pour les communes de moins de 3 000 habitants et leurs commerces de proximité.

Avant d’aborder l’ordre du jour, Guy Lefrand, président de l’EPN, a tenu à rendre hommage à Serge Masson, le maire de Saint-André-de-l’Eure disparu brutalement en février dernier. « Nous n’étions pas toujours d’accord mais c’est un collègue qui a beaucoup travaillé, sans jamais oublier l’intérêt général. Il nous manque » a déclaré Guy Lefrand. Stéphanie Auger, vice-présidente (LR) en charge de l’attractivité économique, a ensuite présenté un vaste plan de dynamisation commerciale. L’objectif de l’EPN est d’organiser un maillage commercial de proximité, notamment en accompagnant et en dynamisant les commerces existants. « Les difficultés que rencontrent les commerces de proximité préoccupent les élus et leurs administrés. A 80%, la population a une image positive de ces commerces, mais elle est critique quant à leur diversité. Le sud-est de notre territoire n’est pas assez attractif et nous allons mettre en place un véritable « plan commerce », issu d’une concertation avec les élus concernés » a-t-elle déclaré. Le plan commerce va donc aider les communes de moins de 3 000 habitants et les commerces de proximité, qui recevront des subventions, la prise en charge des frais d’études pour la rénovation ou la création, et des aides au cas par cas. La mesure phare est une subvention à hauteur de 50% de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE), qui sera versée pour les commerces de proximité de moins de 300m². Des critiques sont venues de l’opposition, en particulier de Timour Veyri (PS), qui, tout en soutenant le plan annoncé, reproche à l’Agglo d’avoir laissé s‘installer des grandes enseignes comme Carrefour en périphérie d’Evreux. « Nous avons défendu ces implantations et nous l’assumons. La bagarre aujourd’hui, elle est entre le commerce réel et le commerce en ligne » a répondu Guy Lefrand. Jean-Pierre Morel, maire de Bois-le-Roi, s’est inquiété de son secteur, « où la Zone Leclerc d’Anet est entrain de tout cannibaliser ». Le « plan commerce » devrait l’aider à rouvrir le multi-services qui est fermé depuis plusieurs années dans sa commune. « C’est le type même de dossier que nous prenons en charge » a assuré Guy Lefrand. Les délégués communautaires ont également voté un second plan, dédié au vélo. Il sera opérationnel en juin prochain. Il permettra de rouler sur une trentaine de kilomètres sécurisés, réalisés sur les « petits bouts de pistes cyclables existants ». 30 vélos électriques seront disponibles à la location, pour 1 euro par jour. Guy Lefrand n’exclut pas d’augmenter le nombre de vélos, s’il y a une demande dans ce sens.

M Ta Ville

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici