Le Paris-Brest-Paris fait halte à Dreux

0

En cette fin de mois d’août, Dreux a vécu quelques grandes heures du cyclisme en étant l’une des villes contrôle situées sur le parcours de la célèbre épreuve de cyclotourisme Paris-Brest-Paris.
Paul Villain, en charge de la manifestation pour le Vélo Sport Drouais, a tenu à faire de cette halte un moment de détente conviviale pour tous les participants de la grande course : parking pour les vélos, contrôle des coureurs, restauration ainsi que des endroits tranquilles pour quelques temps de repos et de récupération. Le palais des sports de Dreux a été pendant trois jours une fourmilière organisée, mise en œuvre jour et nuit par une centaine de bénévoles. « Ils étaient 6.090 inscrits, 5.841 de 66 nationalités différentes ont pris le départ du vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, le 16 août », indiquait Paul Villain. « Chaque candidat, au départ, devait avoir passé les brevets qualificatifs obligatoires sur 200, 300, 400 et 600 Km. Plusieurs délais étaient proposés aux coureurs au moment de l’inscription, chacun a choisi le sien et devait s’y tenir tout au long de la course », poursuivait l’organisateur. Huit villes de contrôles obligatoires jalonnaient le parcours long de 1.230 km. « Le mercredi soir, à 18 heures, nous comptions seulement 320 abandons. Ce qui prouve la qualité des coureurs de l’édition 2015 », constatait Paul Villain. Dreux était la dernière ville contrôle avant l’arrivée à Saint-Quentin-en-Yvelines. Après la traversée de neuf départements, c’est un Allemand qui s’est présenté le premier aux portes du palais des sports drouais, il a remporté le Paris-Brest-Paris en 42 heures. Laurent Barrier, président du Vélo Sport Drouais, tenait les comptes jeudi soir, vers 19 heures, alors que les membres du conseil municipal venaient encourager les participants : « 1.200 cyclos sont déjà passés. Il en reste 4.300 à passer cette nuit et jusqu’à demain midi. Mais nous resterons un peu plus tard pour accueillir les coureurs hors délais. »
Malgré un public restreint dans les rues drouaises pour soutenir les coureurs, les applaudissements ont été nombreux quand le coureur numéro N251 est entré dans la salle du palais des sports. Alain Laniece, 66 ans, seul drouais inscrit au Paris-Brest-Paris poursuivait son périple vers Saint-Quentin-Yvelines. « J’espère boucler mon deuxième Paris-Brest en 78 heures si tout va bien. Il reste une soixantaine de kilomètres à faire », confiait-il.
4 coureurs du Club Omnisports Vernouillet faisaient également partie de la compétition : la famille Gout avec Philippe, le père, 9ème participation au Paris-Brest-Paris (64h58) et son fils Guillaume (65h09), ainsi que Daniel Julien (60h59) et Franck Quedon (75h21).
L’aventure était belle tant pour les participants que pour les bénévoles et le public. La prochaine édition du Paris-Brest-Paris aura lieu dans quatre ans. Avis aux amateurs !

 

img_8687 img_8707img_2445-jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici