L’Escarpolette réserve bien des surprises aux amoureux de l’opérette

0

L’association l’Escarpolette regroupe des chanteuses et des chanteurs amateurs d’opérette. Sous la direction de Michèle Berdoati, son chef de chœur, la chorale interprète des airs connus et entrainants pleins de gaieté et de joie de vivre.

« L’opérette ça vous dit quelque chose ? Non ? Vous connaissez l’opéra mais pas l’opérette ? Il s’agit d’une pièce légère dans son sujet et dans sa musique avec des histoires où tout finit bien. Elle peut être à la fois élégante et populaire », explique Michèle Berdoati. Pianiste de formation, médaillée, Michèle Berdoati, présidente et chef de chœur de l’Escarpolette, a trouvé sa vocation un jour où on lui avait demandé de diriger une chorale. Elle y prend désormais beaucoup de plaisir qu’elle partage avec tous les membres de l’association. Tous se retrouvent chaque mardi soir de 18 heures à 20 heures, à la salle Saint-Jean pour répéter et chanter ensemble des airs pleins de bonne humeur et romantiques à souhait. « On peut dire comme Saint-Saëns : ‘‘l’opérette est fille de l’opéra, certes une fille qui a mal tourné, mais on sait bien que les filles qui tournent mal ne sont pas sans agréments’’ », reprend Michèle Berdoati. Est-ce le duo de l’Escarpolette, tiré de Véronique d’André Messager, ou Les hasard heureux de l’Escarpolette peints par Fragonard qui ont inspiré la présidente pour baptiser son association ? Peut-être les deux. Mais le répertoire de la chorale ne s’arrête pas à ce symbole, La Belle de Cadix, 4 jours à Paris, Le Chanteur de Mexico de Francis Lopez, La Belle Hélène, La Péricole, Belle Lurette d’Offenbach ou encore La Danseuse aux étoiles de Vincent Scotto. La structure offre une heureuse parenthèse hebdomadaire aux membres de l’association. « Nous sommes dix-huit, actuellement, mais nous souhaitons accueillir de nouveaux chanteurs. Les répétitions sont accessibles à tous, à une seule condition : chanter juste ! », explique Michèle Berdoati, qui ne cache pas la nécessité de travailler et répéter sans cesse pour arriver à offrir de beaux concerts. « Nous nous produirons le mardi 20 février à 15 heures chez Domitys, résidence du Chant des Lavandières 61, route de Crécy à Vernouillet. Nous nous entrainons en vue de ce premier rendez-vous de l’année », indique Brigitte Le Goff, membre de l’Escarpolette chargée de la communication. Alors « Poussons, poussons la porte de l’Escarpolette pour mieux pousser la note de la chansonnette ! »

A.D.-P.

Association l’Escarpolette. 2, bis, rue des Teinturiers à Dreux. Cotisation 30€.
Tel : 06.88.16.79.54.
escarpoletteassociation@orange.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici