Un millier de personnes au Festival du Bout d’Eure

0

La quatrième édition du festival de l’Atelier Musical de Saint-Georges-Motel a eu lieu le samedi 30 juin sous un beau soleil, pour le plaisir des festivaliers.

Les premières notes de  musique ont résonné dans la commune à partir de 15h, avec les représentations des élèves de l’école de musique, qui ont pu faire découvrir leurs talents au public. « Nous avons monté une scène spécialement pour les ensembles de batteries, sur plusieurs niveaux afin qu’ils puissent jouer en même temps, ils ont eu beaucoup de succès » raconte Pierre Carlin, président de l’Atelier Musical. Les élèves de l’atelier musiques actuelles ont également proposé une belle prestation, « Ils étaient loin d’être ridicules sur scène, ils ont vraiment présenté un travail abouti » ajoute Pierre Carlin. Pendant ce temps là, les familles profitaient des animations proposées avec leurs enfants, comme des ateliers de plantation et des expériences scientifiques toujours autour de la nature avec l’association Ressourc’Eure. Durant l’après-midi, le graffeur Mattou a guidé plusieurs jeunes dans l’élaboration d’un graff, sur le mur des anciens vestiaires des joueurs de foot de la commune. « Une belle façon d’embellir le mur et de laisser un petit symbole de notre passage, puisque le dessin représente nos deux personnages du festival » explique Pierre Carlin. Ce samedi 30 juin était aussi un jour de match pour l’équipe de France de football, il y a donc eu un petit passage plus calme, avant le retour des visiteurs pour le concert de Hawa Sow & The Soul Seeders, à 17h. S’en sont suivis les différents groupes de la soirée, à savoir le trio féminin Romance, Martha Fiels Band et pour clôturer You Said Strange. La fanfare Anatole Années Folles a de son côté maintenu le public dans une ambiance musicale entre chaque groupe, en distribuant quelques paroles pour que tout le monde pousse la chansonnette. « Nous sommes particulièrement heureux du succès de cette édition, car nous avions moins de moyens que les années précédentes, mais ça n’a absolument pas empêché de proposer un beau festival » conclut Pierre Carlin.

Charlyne Didelot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici