Le Musée d’Art et d’Histoire accessible à tous

0

La ville de Dreux a lancé son programme de mise en accessibilité des lieux publics aux personnes à mobilité réduite. Pour le moment, les modifications ont été effectuées à la mairie et au guichet unique en centre-ville.

Ce programme a commencé depuis deux ans et, actuellement, c’est au Musée d’Art et d’Histoire que les changements sont en cours. Julie Alexis, ingénieur sécurité et prévention à la ville de Dreux a réalisé une expertise complète des lieux publics de la ville, afin d’établir un agenda des travaux à effectuer en priorité. Cet agenda se déroule sur neuf années, en sachant que le service sécurité et prévention de la ville a un budget de 130 000€ par an. « Au fur et à mesure, tous les bâtiments publics de la ville seront accessibles aux personnes à mobilité réduite » ajoute Dominique Maisons, conseiller municipal en charge de la commande publique et des services techniques municipaux. Au niveau du Musée, ces changements rentrent dans les objectifs de la « loi handicap » et de la « loi musées de France », qui sont de pouvoir accueillir toutes personnes au sein du Musée, qu’elles soient malvoyantes, malentendantes ou à mobilité réduite. Concernant les personnes malentendantes, une boucle à induction magnétique est à disposition à l’accueil, elle permet aux personnes qui s’en servent d’entendre sans être gênées par les bruits ambiants. En cas d’urgence au sein du bâtiment, les alarmes ne sont pas que sonores, elles sont également visuelles. Pour les personnes malvoyantes, la sécurisation des escaliers du Musée est en cours, avec l’installation de clous podotactiles qui permettront aux personnes de sentir le relief avec leur canne lors de la montée ou descente des marches. Pour les personnes à mobilité réduite, une sonnette « besoin d’aide » a été mise en place à l’extérieur pour que le personnel du Musée puisse venir à leur rencontre. Depuis peu, le Musée est en possession d’un monte escalier appelé « chenillette », qui permet à toute personne en fauteuil roulant de monter et descendre en toute sécurité. Le personnel du Musée a d’ailleurs été formé à l’utilisation de cet équipement, qui existe déjà, par exemple, à La Chapelle Royale. Il est possible d’utiliser cette chenillette dès l’entrée du Musée, puisqu’une terrasse en bois a été construite, afin de mettre à niveau la rue à la première marche de l’entrée du bâtiment. De quoi faciliter, une fois encore, son accessibilité. Tous ces changements et achats réalisés pour le Musée ont coûté la somme de 17 000€. Parmi les autres lieux publics à équiper, il y aura le Beffroi qui aura, d’ici peu, à son tour, un monte escalier pour accéder à la salle basse et pour les étages, la mairie travaille sur un projet de visite en 3D à travers de grandes tablettes tactiles. Du côté du Palais des Sports, Julie Alexis précise qu’il y a beaucoup de modifications à réaliser et que celles-ci se feront sur les neuf années du programme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici