Omar El Musaui ouvre sa poissonnerie cité Le Moulec

0

Saumons, daurades, sardines, crevettes, rascasses, du rouge de l’argent et les écailles des poissons frais scintillent sur leur étalage dans leur robe de glace. Omar El Musaui est fier de son présentoir au Moulec.

La quartier Le Moulec compte un commerce de plus depuis quelques jours. Omar El Musaui y a ouvert sa poissonnerie. Le jeune homme a déjà une belle expérience derrière lui. Arrivé à l’âge de 5 mois dans le Drouais, le jeune marocain, originaire de Nador dans le nord du Maroc, a grandi aux Chamards. Omar El Musaui a fait toute sa scolarité à Dreux. Il y a même passé un bac pro de tourneur-fraiseur. « Juste après ma formation, tout est passé au numérique, je n’ai pas eu envie de poursuivre. J’avais une autre envie. Celle de faire du commerce, comme mon papa », explique le fils du boucher de la cité Le Moulec. Après quelques temps passés dans la boucherie familiale, Omar El Musaui décide de passer à sa réelle passion, le commerce du poisson. Il ouvre sa première poissonnerie aux Oriels, en 2011. Un bonheur de courte durée puisque des ennuis de santé le forcent à fermer boutique. Le rêve se réalise de nouveau avec cette opportunité aux pieds des immeubles de la cité, là où se tient le marché tous les mercredis matin. Je connais et j’aime mon métier. Je pars très tôt à Rungis où je connais bien les mareyeurs. Je travaille avec les petits bateaux. A l’occasion de l’ouverture de ma poissonnerie, comme j’ai ouvert dans l’année, ils m’ont proposé 30% de réduction sur le prix des fruits de mer. Ce qui me permet d’offrir des prix attrayants à ma clientèle », explique le poissonnier. Proposer de la qualité à un bon prix tel est le défi que s’est lancé Omar El Musaui. Et ça commence plutôt bien car les marchandises festives de fin d’année sont variées et à la portée de toutes les bourses.

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici