Un premier salon du livre réussi pour la ville d’Anet 

0

La première édition du salon du livre d’Anet a eu lieu le dimanche 22 octobre, à la salle de spectacle du Dianetum.

Le public était au rendez-vous pour cette première, mais aussi les auteurs, les éditeurs et les libraires qui étaient nombreux à participer. « Nous avons été agréablement surpris par la réussite de ce premier salon ! Il y a eu du monde sans discontinuer et les auteurs, éditeurs et libraires nous ont félicité à la fin de la journée. C’est certain nous renouvèlerons dans deux ans » racontait Angélique Fouquet, responsable de la bibliothèque d’Anet. Le salon aura donc lieu tous les deux ans, en alternance avec le marché de l’art que les Anetais connaissent bien maintenant. Près d’une quarantaine d’auteurs de tous genres étaient présents au salon, que ce soit du roman policier, de la fiction, des livres de jeunesse, de la documentation, de l’histoire, il y en avait pour tous les goûts. Les auteurs étaient enchantés de pouvoir échanger avec des lecteurs qui connaissaient leurs ouvrages mais aussi de pouvoir présenter leurs œuvres en quelques mots bien sûr, de quoi tenter les visiteurs à la lecture. « Le public devrait trouver ou retrouver, pour certains, le plaisir de lire dans ce salon » confiait Aliette Le Bihan, maire d’Anet. Durant toute la journée, des ateliers étaient également proposés, des lectures de contes, des ateliers de bandes-dessinées, ou encore la conférence de Gérard Leray, auteur de « La tondue de Chartres ». La Caravane des Poètes avait fait le déplacement et en plus d’avoir un stand, Marie Poumarat et Pauline Maharaux, toutes deux comédiennes, ont animé le salon avec des lectures de roman en partant à la rencontre des auteurs. « Le numérique c’est formidable, mais le papier c’est merveilleux. Merci aux auteurs d’écrire et d’être ici aujourd’hui » déclarait le député Olivier Marleix. Parmi les auteurs se trouvaient la productrice et animatrice de télévision et de radio Eve Ruggiéri, qui présentait son livre « Le dictionnaire amoureux de Mozart ». « Les libraires ont un rôle important, ils sont les messagers entre les auteurs et les lecteurs. Engagez vos enfants à retrouver le goût de la lecture au lieu d’être devant un écran, la lecture ouvre bien plus de portes qu’on ne le pense. J’aimerais qu’il y ait de plus en plus de salon du livre en France et j’y travaille avec des amis. » exprimait-elle. Avec cette déclaration et le premier succès de ce salon, il est sûr que les organisateurs sont ravis et confortés dans leur idée de poursuivre cet événement. Pour ceux qui n’ont pas eu le plaisir de s’y rendre, il y a toujours la possibilité de faire un pas vers la lecture à l’Atelier, la bibliothèque d’Anet.

C. Didelot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici