La première pierre de La Maison des espaces naturels posée à Ecluzelles

0

La Maison des espaces naturels devrait être l’une des marques de fabrique de l’agglomération. Bernard Crabé, vice-président chargé du tourisme, et André Cochelin, délégué aux plans d’eau et rivières, pilotent le projet.

La première pierre de la Maison des espaces naturels a été posée le 2 juillet sur l’emplacement de l’ancien restaurant l’Aquaparc, au bout de la rue Malassy, en bordure du plan d’eau (120ha) de Mézières-Ecluzelles. La cérémonie s’est déroulée en présence de Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, Chantal Deseyne, sénatrice, Gérard Hamel, président de l’Agglomération, des représentants de la Région, du département et des élus des villages concernés. Abandonné il y a près de 15 ans, le site, d’abord racheté par la petite agglomération, a été repris par l’Agglomération du Pays de Dreux pour y installer la structure avec un double objectif économique et pédagogique. « Développer un tourisme pour tous, avec tous, c’est le but de la Maison des espaces naturels et sensibles », rappelait Bernard Crabé. Ce sera avant tout un lieu à destination des scolaires qui pourront y être hébergés et se restaurer sur place de façon autonome. D’une superficie de 1070 m2, elle sera dotée d’une capacité d’hébergement et de restauration de 55 places et disposera d’une salle d’exposition proposant des thématiques variées. « Pour une parfaite réussite de notre entreprise, il nous faudra respecter certains objectifs : préserver l’environnement et la qualité de vie autour du plan d’eau et développer la vocation du pôle tourisme de pleine nature. Développer une offre marchande venant combler le manque d’hébergement et contribuer à créer des produits d’appel par la promotion de courts séjours et d’excursions. Enfin, les aménagements devront générer des recettes pour contribuer au fonctionnement du site », indiquait Bernard Crabé. « La Maison des espaces naturels offrira de multiples activités qui s’adresseront à un bassin de vie de 10 millions d’habitants. Le marché de proximité doit être une priorité ». La première phase, liée à l’étude du projet, est achevée, et a été réalisée par l’équipe de Muriel Batty, responsable des services techniques de l’agglomération sous la présidence d’André Cochelin. La deuxième phase concerne l’exploitation de la structure. Les études de faisabilité ont été entreprises par Stéphanie Landais, directrice de l’office de tourisme, et son équipe. Le projet est estimé à 2,5 millions, financés à 23% par l’agglomération, subventionnés à 650.000€ par l’Etat, 635.000 € par la Région Centre-Val de Loire et 546.000€ par le département. Les travaux devraient s’achever fin 2019. L’agglomération lance un concours auprès des habitants pour choisir le nom du futur édifice. Le formulaire est disponible sur le site www.dreux-agglomeration.fr.

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici