Recycling system récupère les 200 tonnes des imprimantes Cameron de Firmin Didot

0

L’imprimerie Firmin-Didot, installée au Mesnil-sur-L’Estrée dans l’Eure, utilise la technologie Cameron pour l’impression des livres. Deux de ses gigantesques machines étaient devenues obsolètes. David et Sabrina Roux, responsables de l’entreprise de courtage et négoce de ferrailles Recycling system, se sont chargés de la récupération des matériaux.

Depuis la démolition des établissements Delisle, bordant la RN 12 sur la zone des Livraindières à Dreux, le carnet de commandes de David Roux ne désemplit pas. « Notre champ d’action s’étend de l’Eure-et-Loir aux Yvelines et à la région parisienne. Nous travaillons avec les particuliers et l’industrie, rappelle le responsable. Outre la démolition de la piscine municipale de Clamart, dans les Hauts-de-Seine, Kéolis à Dreux, l’un de nos derniers chantiers importants vient de s’achever. Nous avons récupéré la ferraille provenant de la démolition de deux imprimantes Cameron des établissements Firmin-Didot du groupe CPI France, installée au Mesnil-sur-L’Estrée. La même opération a eu lieu sur une autre Cameron dans une filière du groupe CPI France à Saint-Amand-Montrond. » Selon David Roux, le démolisseur est la société SRTM (société de récupération de matériaux) à Boismorand, qui a été chargée du démontage et de l’évacuation des déchets. « C’est conjointement que nous avons exploité nos filières de recyclage afin de revaloriser au mieux les ferrailles issues du chantier du Mesnil-sur-l’Estrée, précise le responsable. Sur ce chantier, nous avons été remarquablement secondés par Rémy Robiquet, animateur prévention hygiène et sécurité. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour permettre aux équipes de l’imprimerie de continuer à travailler pendant la durée du chantier, qui a duré un mois en écartant tous risques d’incendie et en mettant le papier à l’abri. Un travail très important avait été fait en amont par ce démolisseur spécialisé pour couper l’électricité, le gaz, récupérer les huiles et les encres et baliser la zone d’intervention. » Une fois la machine démontée, les 200 tonnes de métaux ont été récupérés par l’entreprise SRTM. La ferraille sera découpée en gabarit pour la refonte. « Il est certain que le chantier drouais de démolition des établissements Delisle nous a ouvert des portes. Notre activité est en pleine expansion. Recycling System est une entreprise cotée avec des garanties bancaires. Nous sommes reconnus par la SFAC (Société Française d’Assurance-Crédit inter-entreprises). C’est une garantie qui nous permet d’aborder les marchés en toute sérénité », conclut David Roux.
A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici