Aucun retard ne sera accepté sur le chantier du théâtre

0

Lors d’une visite, fin août, sur le chantier du théâtre de Dreux, Gérard Hamel s’est inquiété du respect des délais de livraison. Impossible de reculer la date de lancement de la saison culturelle 2019-2020.

Accompagné de Christophe Le Dorven, adjoint chargé de la culture, et de Dominique Maisons en charge des travaux et des bâtiments communaux, le maire de Dreux s’est rendu sur le chantier de requalification du théâtre. L’arrière du théâtre a été démoli, laissant place à un dédale de murs en construction, des tas de sable et des passerelles pour se déplacer au-dessus d’un sol bardé de béton armé. Le foyer est ouvert et sa structure métallique rouge est en consolidation. C’est là que se trouvera l’entrée aux allures un peu cubique de la future structure. A l’intérieur, c’est une cathédrale d’étais. Une fosse a été creusée pour recevoir le système hydraulique soutenant les fauteuils. Un procédé qui permettra la transformation de la salle en un temps record avec un seul opérateur. On passera d’une salle de spectacle à une salle polyvalente pouvant accueillir des soirées cabarets ou des banquets. Le théâtre qui contenait 437 places en offrira désormais une trentaine de plus. « Ce n’est pas énorme, mais c’est autour du spectacle que les aménagements sont les plus visibles. L’agrandissement du théâtre sera de 500m2 sur une surface utile de 1500 à 1600m2. Les artistes disposeront de loges confortables et adaptées. », expliquait le maire qui s’est interrogé sur le fait que les travaux extérieurs n’étaient pas encore lancés. « Il faut commencer la façade, on risque des retards dus au gel ou aux intempéries et on devra arrêter les travaux. Il n’est pas question de retarder le lancement de la saison culturelle 2019-2020. Nous n’avons pas le choix, ce chantier a été retardé sur deux ans il n’y en aura pas trois. Le chantier doit être terminé en avril 2019 pour lancer les réservations de spectacle », poursuivait le maire à l’intention du chargé de liaison entre les entreprises. « L’architecte a notifié tous les retards mais pour l’instant, on ne lui a pas dit d’appliquer les indemnités de retard », expliquait Dominique Maisons. « Après les travaux, il faut nettoyer et tout mette en place. La saison culturelle sera présentée en juin 2019, tout doit être prêt », remarquait Christophe Le Dorven. « Le budget prévu, de 3,2 millions d’euros, sera respecté avec 2,2 millions à la charge de la ville confirmait », Gérard Hamel.

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici