Rodéo c’est trop : une opération menée par la police en direction des jeunes

0

L’opération avait commencé en novembre 2017, elle s’est achevée le jeudi 24 mai, au CinéCentre, en compagnie de Sophie Brocas, préfète d’Eure-et-Loir après un dernier tour de piste de karting.

« Je veux commencer par vous dire que l’on tient à vous ! » C’est par ces mots que Sophie Brocas s’est adressée aux jeunes installés dans une des salles du CinéCentre pour y recevoir leurs récompenses après la dernière phase de l’opération Rodéo c’est trop. Les rodéos à deux roues ou en quad ont déjà fait quatre morts et un blessé grave depuis 2012 à Dreux, c’est pourquoi la police, soutenue par la préfecture d’Eure-et-Loir, a entamé en novembre dernier une vaste opération de sensibilisation à la sécurité routière en direction des collégiens. Sous la houlette du commandant Emmanuel Delavallade, de nombreux jeunes ont participé à cette manifestation. Trois courts métrages ont été réalisés par les élèves de Nicolas Robert, Louis Armand et Martial Taugourdeau. Ils ont été projetés aux collégiens présents au CinéCentre avant la remise des récompenses. Chaque film raconte l’histoire de la mort brutale d’un jeune à la suite d’un accident de deux roues ou de quad et montre la stupéfaction et le chagrin devant l’irréparable. Sur les deux cent cinquante finalistes de l’opération, dix-huit ont gagné leur Brevet de Sécurité Routière, offert par le Centre de Formation Blanchard, les douze premiers, eux aussi, le passeront avec en plus 30 minutes de karting offertes par le Circuit de l’Ouest parisien, le 13 juin à partir de 14h. Pauline Chateau a été la meilleure au code et à la conduite, elle a été félicitée par Sophie Brocas. La préfète a souhaité vivement que cette opération aboutisse à un été sans accident. « Nous allons ouvrir le Centre de Loisirs jeunes animé par la police nationale en juillet et août et faire venir Yazid Kherfi, un médiateur nomade spécialisé dans la problématique du rodéo. Il passera deux soirées, début juillet, dans les quartiers des Bâtes et des Oriels. Avec l’association JADES, les tout petits seront sensibilisés à la sécurité routière autour d’un atelier bande dessinée. La sécurité routière proposera une exposition itinérante à la médiathèque et dans les maisons Proximum. Enfin, un diagnostic a été fait avec les habitants des Oriels pour repérer les endroits sensibles. Des panneaux, réalisés par les enfants, y seront posés. Dans le cadre des centres de loisirs d’été, les animateurs reviendront sur l’utilisation des engins à moteurs et leur danger. De son côté, la police continuera la saisie des engins. On en est à quinze en un mois et demi ».

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici