Le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, visite l’Eure-et-Loir et découvre Eure&Link

0

Après deux étapes dans le Perche, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, s’est arrêté à Epernon où se déroulait Eure&Link, le rendez-vous Numérique en Eure-et-Loir.

Il a d’abord visité le lycée Nermont à Nogent-le-Rotrou, puis la Wild Code School à La Loupe avant de se rendre au cœur du dispositif de mise en place du numérique sur le département : Eure&Link. Un événement national d’une journée qui permet aux élus locaux, à leurs équipes et aux entrepreneurs de découvrir les nombreuses possibilités offertes par ces nouvelles technologies applicables à leurs activités. Accueilli par Jacques Lemare, président du Syndicat Eure-et-Loir Numérique, Mounir Mahjoubi, entouré des députés Laure de La Raudière et Guillaume Kasbarian, du conseiller régional Harold Huwart et de nombreux élus, s’est intéressé au développement numérique dans notre département. « L’Eure-et-Loir est un exemple qui nous inspire. C’est un territoire qu’on peut montrer comme exemple », affirmait le secrétaire d’Etat en soulignant « l’ambition du département dans le domaine du très haut débit est de déployer les infrastructures donnant accès au THD au plus grand nombre en ayant soin de résorber les zones blanches mais aussi promouvoir auprès des collectivités territoriales, des entreprises et des particuliers les nouveaux usages permis par l’arrivée de ce THD (Très Haut Débit). Il faut avancer, être agile mais ne laisser personne sur le chemin. » Sept entreprises de renommée nationale et internationale ont présenté leurs solutions dans des domaines variés, mais tous tournés vers le service aux collectivités territoriales et aux usagers des territoires ruraux ou urbains : Civisme 2.0 (Agora Plus et Spallian-Tell My City), les économies d’énergie et les villes intelligentes (Gedia et Bouygues Energies Services), la démonstration d’une consultation à distance pour lutter contre la désertification médicale (Hopi Médical), les solutions multicanaux pour l’alerte des populations dans le cadre de la gestion de crise et le sujet de la cybersécurité (Gedicom, Orange Cyberdéfense). Le secrétaire d’Etat souhaite faire du numérique une chance pour tous : « Si l’on ne fait rien, on ne fait rien pour 13 millions de personnes, soit le nombre de Français éloignés du numérique pour des raisons de handicap, de grand âge ou de non maîtrise de la langue. » Et d’ajouter : « Vous avez inspiré le gouvernement dans les positions qu’il a prises ces dernières semaines. Les start-up ne sont pas qu’à Paris, New York ou Tel-Aviv, elles sont partout sur le territoire et dans des domaines à très grands potentiels ». Arno Pons, délégué général de la Digital New Deal Foundation, et Benoît Loutrel, directeur des relations publiques de Google France, étaient les deux grands témoins de la journée. Ils ont instauré un dialogue avec la salle et répondu aux questions des entrepreneurs.
« L’Eure-et-Loir a investi 145M€ pour fournir une connexion internet de qualité aux territoires ruraux qui souffraient le plus de la fracture numérique. 117 opérations de montée en débit dans les communes rurales ont été réalisées en priorité. Le département procède au déploiement de la fibre optique à l’abonné depuis 2015, en commençant par les franges franciliennes et dans les grandes communes du département », rappelle le président Jacques Lemare.

A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici