Des travaux d’envergure autour de la gare de Bueil

0

La construction d’un pôle multimodal autour de la gare SNCF est évoquée depuis plusieurs années. Les travaux ont enfin démarré et devraient durer 6 mois environ.

Le chantier d’aménagement du quartier de la gare de Bueil est un vaste projet, qui va coûter près de 1,5 million d’euros. « La Région Normandie va financer à hauteur de 75% et nous aurons une aide de l’Etat. La part communale s’établit à environ 25% du montant global mais le projet ayant subi des réactualisations à la hausse, nous espérons avoir des subventions complémentaires » souligne Michel Cither, maire de Bueil. Les travaux vont permettre de créer plus de 90 places de parking, de l’autre côté du pont SNCF, face au musée du cinéma Jean Delannoy. « Compte tenu de l’aide apportée par la Région, le stationnement sera gratuit. Ce parking sera également utile au musée du cinéma car les visiteurs pourront y stationner dans de bonnes conditions, le samedi et le dimanche » ajoute le maire. L’opération prévoit le réaménagement du parvis de la gare, même si le bâtiment, propriété de la SNCF, restera en l’état. Cependant, les abords vont être modernisés avec un rond-point et une route dédiée au service d’autocars et l’installation de deux bornes de recharge pour véhicules électriques. Les trottoirs seront élargis au niveau du pont pour permettre un accès plus sécurisé aux voyageurs. Même modernisée, la gare de Bueil continuera de faire débat chez les voyageurs qui sont face à un véritable « mur tarifaire » pour se rendre à Paris. « Environ 400 usagers prennent le train chaque matin pour se rendre à Paris. Beaucoup le prennent à la gare de Bréval, distante de seulement 7 km de Bueil, car elle bénéficie du tarif de la carte orange, qui s’élève à 75 €. L’abonnement Bueil-Bréval leur coûte 116 € pour 7 km et beaucoup préfèrent prendre leur voiture jusqu’à Bréval » détaille Michel Cither. Avec Daniel Douard, le maire de Garennes-sur-Eure, il a envoyé une lettre ouverte à la Région Normandie, pour obtenir un tarif « réaliste » pour des voyageurs qui, de fait, font partie de la grande banlieue. « C’est une des demandes qui est revenue le plus souvent lors du grand débat que nous avons organisé » assure Michel Cither.

M Ta Ville

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici