Tréon : pour Christian Berthelier, les finances publiques sont mal gérées

0

Le maire de Tréon présentait ses vœux, en ce premier week-end de janvier. L’occasion pour l’élu de rappeler combien il est difficile de gérer une commune rurale. « C’est une bagarre perpétuelle pour obtenir le paiement des subventions ».

Comme à son habitude, la municipalité de Tréon avait mis les petits plats dans les grands afin de fêter avec ses habitants la nouvelle année et l’Épiphanie. Cocktail apéritif, buffet froid et galette des rois étaient accompagnés par les musiques et les chansons de Ludovic Sixties et Muriel Larose. Ce premier rendez-vous convivial de 2019 avait lieu dans la salle des fêtes entièrement rénovée et inaugurée en 2018. Elle a coûté 1 million d’euros. Ce fut l’occasion pour le maire de rappeler combien il est difficile d’obtenir des subventions et surtout qu’elles soient versées. « Je ne comprends pas qu’il faut avoir fini de payer les entreprises pour toucher les subventions. Les finances publiques sont mal gérées. C’est clair et net ! L’Etat fait ce qu’il veut », assénait Christian Berthelier déplorant les difficultés croissantes rencontrées par les maires des communes rurales. 2 millions de travaux ont été réalisés en 2018 et pour 2019 deux millions ont été provisionnés. « Ils serviront à finir la place de la salle des fêtes (140.000 €), pour qu’elle soit en harmonie avec le reste du cœur du village. La rue du parc sera refaite à partir du feu tricolore. Des travaux seront réalisés sur la place située devant la boulangerie. L’église va subir un petit coup de neuf. On va aussi travailler sur l’éclairage public qui nous coûte 17.000 € par an ». Le recensement aura lieu en 2019 : « c’est très important pour nous », affirmait Christian Berthelier avant d’évoquer le problème des transports. « Nous, on n’a pas de transport. Il va falloir qu’on règle ça. Ce serait bien d’avoir un car le lundi et le vendredi pour aller et revenir au marché de Dreux. On doit pouvoir trouver des solutions qui ne coûtent pas trop cher », concluait le maire.

A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici