Le Vallon de Chérisy modernise son système d’assainissement avec l’aide de la CCI

0

Le restaurant, situé à deux pas de la rivière au creux d’une vallée verdoyante, a souhaité remettre en conformité son système d’assainissement. Franck Deshayes a été soutenu dans son projet par une aide financière de 60% du montant des travaux.

Franck Deshayes, le patron du restaurant le Vallon de Chérisy, en est bien conscient, un tel équipement permet de respecter l’environnement et donne de la valeur à son établissement. Depuis quelques semaines, le restaurant dispose d’un système de prétraitement des eaux usées professionnelles suivi d’une micro station d’épuration. L’eau rejetée est propre à 98% estiment les agents de l’agence de l’Eau Seine-Normandie.

Le 18 janvier dernier, Alain Fillon, vice-président de l’Agglomération en charge de l’eau et de l’assainissement, Chantal Lefrançois, vice-présidente de la CCI (Chambre du Commerce et de l’Industrie) d’Eure-et-Loir, Stéphane Goupy, représentant la Chambre des métiers d’Eure-et-Loir, se sont rendus sur les lieux. Une visite de fin de travaux qui a donné l’occasion aux représentants des chambres consulaires et aux conseillers de l’Agglomération présents de rappeler les termes de la convention signée en juillet 2014 pour une durée de 3 ans pour sensibiliser tous les acteurs dont les commerçants et les artisans à la réglementation sur la gestion de l’eau et des déchets, en bénéficiant de l’appui financier des aides de l’Agence de l’Eau. « L’objectif est d’inciter les chefs d’entreprises à réaliser des améliorations pour se mettre en conformité avec la réglementation environnementale en vigueur et le règlement collectif de l’Agglo du Pays de Dreux dans la maîtrise de leurs déchets dangereux et dans la prévention de toute éventuelle pollution », expliquait Mathieu Aupetit, responsable du pôle conseillers experts à la CCI. « L’action concerne les entreprises de moins de 50 salariés. Cela concerne les communes qui sont situées au niveau d’un bassin d’alimentation de captage, qu’elles soient traversées par un cours d’eau ou qu’elles comptent le plus grand nombre d’établissements ayant une activité impactant sur le milieu naturel. Les communes concernées sont Dreux, Vernouillet, Chérisy, Saint-Rémy-sur-Avre et Châteauneuf-en-Thymerais », poursuivait le conseiller.

L’action groupée concerne 1358 petites entreprises du territoire qui pourraient avoir une activité potentiellement polluante, il est estimé que 200 établissements pourraient bénéficier de l’action groupée sur les trois années de la convention qui se termine à la fin de l’année. On ne sait pas si cette action sera reconduite, des taux de financements peuvent atteindre 60% du montant des travaux comme c’est le cas pour le Vallon de Chérisy. Le coût de l’investissement se montait à 36.000 €, Franck Deshayes a perçu une aide financière de 21.000€ », rappelait Alain Fillon. « Il est encore temps de s’adresser aux chambres consulaires pour une aide ou un accompagnement en vue de déclencher des améliorations sur un patrimoine », assuraient Chantal Lefrançois et Stéphane Goupy.

A.D.-P.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici