La ville lance une campagne de propreté

0

La ville de Dreux va subir un grand nettoyage de printemps qui devra se pérenniser grâce à l’implication et les idées innovantes de ses habitants. La propreté de la ville est l’affaire de tous.

Nora Berdane, conseillère municipale chargée de la gestion urbaine de proximité, et Claude Jonnier, conseiller municipal délégué aux Espaces verts, en sont persuadés, la propreté de la ville est l’affaire de tous. Finies les crottes de chiens non ramassées, les meubles sur le trottoir et les détritus déposés à la sauvage dans certains endroits de la ville. Après le déneigement de leurs trottoirs et l’éradication des mauvaises herbes due au fait que l’utilisation des produits phytosanitaires est désormais interdite, les drouais vont devoir veiller à la propreté de leur ville et à leur cadre de vie. « Si la propreté n’est pas le fort des drouais, ce n’est pas encore catastrophique, mais malgré tout, les agents municipaux n’en peuvent plus de ramasser les déchets et de passer derrière les gens qui jettent n’importe quoi dans les rues », explique Nora Berdane. « Nous avons des solutions mais quand nous les proposons aux habitants cela ne va pas. Nous avons mis à disposition des sacs pour le ramassage des crottes de chiens, mais il n’y en a plus car certains les volent pour en faire un tout autre usage », regrette Claude Jonnier. Pour faire de Dreux une ville propre, Nora Berdane va mettre en œuvre plusieurs actions, mais surtout : « Il faut que les gens comprennent et que chacun y mette du sien. Chaque quartier de la ville est différent avec ses problématiques. Pour moi, le quartier le plus difficile au niveau de la propreté est celui des Oriels ». D’ores et déjà, l’application mobile Tell My city permet aux agents de la ville de communiquer sur les problèmes de propreté. « L’application est ouverte aux agents de la ville et aux Maisons Proximum. Il suffit à un habitant d’aller signaler un problème à un agent qui ira prendre des photos, les mettra sur l’application et nous essaierons de régler le problème dans la semaine », explique l’élue. « Nous allons mener des actions sur le terrain pour que les gens se sentent concernés, qu’ils soient informés et responsabilisés. Les agents municipaux seront formés au tri, il y aura des contrôles, des actions de nettoyage et des verbalisations. Il faudra, à un moment donné, que les gens mettent la main au porte-monnaie. Il y aura des actions spécifiques et ciblées sur certains points de dépôts sauvages. D’autre part, une dizaine de corbeilles de tri seront installées sur l’espace public près des gymnases », détaille Nora Berdane qui, avec Claude Jonnier, lance un appel à projet innovant. Avec le projet Mets la beauté dans ton quartier, les élus comptent bien mobiliser les habitants pour améliorer leur cadre de vie. « Nous n’attendons pas qu’on nous demande de mettre des fleurs partout, nous voulons de vraies idées innovantes. 2.000 € seront mis à disposition des quartiers pour ce projet », explique Claude Jonnier. Les incivilités coûtent 220.000 € par an à la municipalité. La campagne de propreté, Nora Berdane y croit : « S’il le faut je suis prête à mettre mes bottes et mon ciré pour aller nettoyer la ville ».

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici