Dreux : une ville propre en évolution !

0

La Ville de Dreux bénéficie du label ville « Eco-propre » depuis 2018 et a obtenu sa deuxième étoile depuis peu, ainsi que le Trophée de l’innovation suite à un projet mis en place avec l’Odarpa.

Nora Berdane, adjointe à la Ville de Dreux en charge de la propreté et du cadre de vie, est heureuse d’annoncer que les objectifs de la ville en matière de propreté, sont en bonne voie. Nettoyer, entretenir, sécuriser et valoriser l’espace public, voici les missions quotidiennes des services de la ville, dans le cadre de la Gestion Urbaine et Sociale de Proximité. La Ville de Dreux est également membre de l’association des villes pour la propreté urbaine, qui a donné une deuxième étoile à la ville cette année, en sachant qu’actuellement, 71 collectivités bénéficient de ce label. « Nous sommes bien placés au niveau de la propreté à Dreux. C’est en grande partie grâce à nos agents qui sont mobilisés. C’est un des services de la ville où il y a le moins d’arrêts, c’est important de le souligner car nous avons une équipe motivée. » explique Nora Berdane. 14 agents se déploient sans cesse sur la ville pour la maintenir propre mais également sensibiliser, puisqu’ils sont déjà intervenus dans plusieurs écoles pour parler de leur métier. Plusieurs actions de sensibilisations comme celle-ci sont mises en place régulièrement, comme les poubelles bi-flux pour inciter au tri sélectif, des campagnes de communication, des cendriers de poches pour limiter les mégots dans les rues, ou encore des événements ponctuels comme des actions de nettoyage avec les écoles. Plusieurs élèves de l’école Marcelin Berthelot ont effectué un nettoyage au Parc de la Sablonnière. Les associations participent également, l’Odarpa a réalisé de nombreux petits sacs permettant aux propriétaires de chiens de transporter facilement les sacs poubelles destinés à ramasser les déjections canines. C’est grâce à ces sacs que la Ville de Dreux a remporté le Trophée de l’innovation. Il reste cependant un gros travail de sensibilisation à faire, principalement pour lutter contre les dépôts sauvages, qui représentent 25 tonnes de déchets ramassés chaque année, malgré les interdictions et la verbalisation, qui peut monter jusqu’à 1500€.

Charlyne Didelot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici