François Bonneau en visite au Secours populaire

0

Le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, s’est arrêté à Dreux le temps d’une visite aux bénévoles du Secours populaire. Une association caritative soutenue par la Région.

Depuis l’an dernier, les bénévoles du Secours populaire sont devenus propriétaires des anciens locaux du groupe Suez rue du Président Wilson à Dreux, abandonnant après de longues recherches le site insalubre qu’ils occupaient boulevard Delescluze. L’inauguration faite par Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, qui avait beaucoup œuvré pour permettre à l’association de rester sur ses terres drouaises, avait mis en évidence le besoin de construire un hangar pour le stockage des marchandises livrées chaque jour. C’est aujourd’hui chose faite grâce à l’intervention locale de Valentino Gambuto, conseiller régional, et au soutien sans faille du président François Bonneau. Le Secours populaire a obtenu une subvention de 70.900 € soit 40% du montant total du coût de la construction du hangar de 300 m2 qui s’élève à 177.000 €. « Pour l’instant, ce local nous sert à entreposer des matelas neufs donnés chaque mois par une entreprise de la région mais dans quelques jours ce hangar servira à stocker les produits octroyés par l’union européenne aux plus démunis, principalement des produits alimentaires secs », explique Bernard Saliou, président départemental du Secours populaire, membre du comité national et parrain de la Seine-Maritime. Avec son épouse Jacqueline, Bernard Saliou compte une quarantaine d’années au service du Secours populaire, un engagement sans faille au service des plus démunis. Le président François Bonneau a souligné l’importance des actions menées par les associations comme le Secours populaire et a rappelé l’importance du soutien des collectivités. « Il ne faut pas oublier que 8% de la population vit en dessous de seuil de pauvreté ce pourcentage ne se réduit pas, il y a des pauvretés de plus en plus violentes. L’implantation de ces associations dans la proximité de la vie des gens doit être reconnue ». Après une visite du vestiaire, des chambres froides et de la boutique ouverte à tous, le président a tenu à saluer les bénévoles de l’association qui sont une quarantaine sur Dreux. Le Secours populaire de Dreux aide plus de 450 familles soit près de 1300 personnes. « Nos bénéficiaires ne vivent ni de charité ni d’assistanat, ils payent leur panier 5.50€ », indiquait Louis Paillon, trésorier du Secours populaire.

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici