« La citoyenneté de demain c’est vous »

0

Les jeunes de l’IME du Bois du Seigneur à Vernouillet ont été invités à la Sous-Préfecture pour y recevoir officiellement leur attestation de reconnaissance des devoirs et des droits nécessaires à l’exercice de la citoyenneté, par Wassim Kamel, Sous-Préfet de l’arrondissement de Dreux.

A l’occasion d’une cérémonie officielle, en présence de Daniel Frard, maire de Vernouillet, d’Arnaud Escroignard, directeur de l’IME, de l’équipe enseignante et des familles, vingt-cinq jeunes majeurs, élèves de l’institut vernolitain, se sont vus remettre leur attestation de reconnaissance des devoirs et des droits nécessaires à l’exercice de la citoyenneté par Wassim Kamel. « C’est une fierté pour notre territoire. C’est une première et comme dans toutes les premières, il y a des personnes importantes. Aujourd’hui, ce sont vous les personnes importantes. Vous êtes désormais des citoyens à part entière ». Le Sous-Préfet a tenu à rappeler les modifications apportées par la loi du 23 mars 2019. « Pendant très longtemps le droit de vote n’existait pas. Il a fallu attendre 1790 pour une première tentative. Le droit de vote est donné aux hommes âgés de plus de 25 ans, pour trois ans. D’autres périodes ont suivi mais ce n’est qu’en 1944 que pour la première fois les femmes pourront se rendre aux urnes et participer au suffrage universel. Pour vous, les majeurs protégés sous tutelle, c’est la loi du 23 mars 2019 qui abroge l’article 5 du code électoral soumis à l’appréciation du juge des tutelles. Votre droit de vote est inaliénable. Votre vote vaut celui de tous. Vous n’êtes plus à part. Vous êtes à part égale. Cette première fois est célébrée ici à Dreux ». Wassim Kamel est revenu sur l’importance de la place de chacun au sein de la société : « Des grands mots qui veulent dire que chacun d’entre nous peut être un habitant, appartenir à une nation mais aussi être citoyen. Ce qui implique trois choses : exercer des droits civiques, des droits participatifs et des droits à l’expression. Cela veut dire que les maires vont tenir encore plus compte de vos demandes et derrière, il y a le droit participatif, celui d’être élu. Vous participez à la vie de la cité. Faire partie d’une communauté, c’est participer à toutes les choses faciles et difficiles. C’est une avancée extraordinaire qui vient d’avoir lieu. Le droit participatif, vous l’exercez dans l’enseignement que vous avez eu par votre équipe éducative. Les droits d’expression d’opinion ou de conviction montrent qu’une grande partie de votre vie est impactée par cette nouvelle disposition : le droit de se marier, de se pacser ou de choisir son emploi. On a levé le levier des tutelles, elles sont informées mais c’est à vous de mener votre vie. » Wassim Kamel a rappelé la phrase de Simone de Beauvoir : « On ne naît pas citoyen on le devient. Prenez vos droits ! » Un travail d’apprentissage du fonctionnement des institutions pour sensibiliser les jeunes à la citoyenneté a été réalisé par l’équipe enseignante de l’IME. Un groupe, animé par Karine Coquerel, a préparé les jeunes à leur devenir citoyen. « Il s’agit de faire évoluer le regard qu’on porte sur le handicap. Certains de ces jeunes pourront avoir un rôle à jouer dans la société. D’ores et déjà, ils travaillent avec les Resto du cœur et peuvent être bénévoles pour des actions comme le tri des déchets », confirmait le directeur. Cette année, le groupe a visité la mairie de Vernouillet où Damien Stépho, premier adjoint, leur a expliqué le fonctionnement du conseil municipal, et Wassim Kamel est allé leur présenter ses fonctions. « C’est la société qui s’adapte au handicap et non pas l’inverse », conclut Arnaud Escroignard. Rires, joie, accolades et applaudissements ont accompagné la remise des attestations.

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici