La ville et l’hôpital se rencontrent autour de la santé

0

Une conférence-débat, entre les acteurs de santé du territoire, sera organisée le 19 juin prochain sur le thème Ma santé 2022 : quels impacts sur le territoire drouais pour les patients et les professionnels de santé ?

Hugo Montamat, directeur de l’hôpital Victor Jousselin, et le docteur Véronique Julié, présidente de la commission médicale de l’établissement, ont présenté les grandes lignes de cette conférence-débat qui sera animée le docteur Pierre Lesteven, responsable du Département d’Information Médicale. Elle aura pour thème : Ma santé 2022 : quels impacts potentiels sur le territoire drouais pour les patients et les professionnels de santé. « Dans le cadre de sa politique d’attractivité, le centre hospitalier a entamé un travail de rapprochement avec les professionnels de santé. Nous organisons une conférence-débat destinée aux professionnels et aux élus à propos de cette réforme qui prévoie une ouverture de l’hôpital à la médecine de ville », indiquait Hugo Montamat. « Nous allons devoir développer des filières de soins et travailler main dans la main en lien avec les médecins, les infirmiers, les kinésithérapeutes et les pharmaciens, explique Véronique Julié. Nous avons déjà travaillé avec des médecins libéraux pour faire émerger des pistes d’amélioration de relations entre la ville et l’hôpital ».  Selon l’Agence Régionale de Santé (ARS), le dispositif Ma Santé 2022 est un engagement collectif. C’est une meilleure organisation des professionnels de santé au bénéfice des patients mais aussi pour eux-mêmes. Le dispositif, lancé en février 2018, a été annoncé par Emmanuel Macron en septembre 2018. Il porte sur cinq thématiques : la pertinence et la qualité, les modes de financement, le virage numérique, les ressources humaines et la formation et l’organisation territoriale. A l’hôpital de Dreux, on s’engage dans une démarche d’amélioration en recrutant des médecins de qualité, en ouvrant de nouvelles consultations. « Notre objectif est de faire au mieux pour les patients du bassin drouais ».

Annie Duval-Petrix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici