Valentino Gambuto présente son bilan régional à mi-mandat

0

La Région Centre-Val de Loire aide à financer de nombreux projets sur la Ville de Dreux et les quatre-vingt-une communes de l’Agglomération. Valentino Gambuto dresse un bilan à mi-mandat en tant que conseiller régional référent.

Une grande partie des projets menés par la Ville de Dreux est soutenue par la Région. 15 millions d’euros ont été attribués à l’Agglo du Pays de Dreux. Le pôle gare, le parking silo et la gare routière ont obtenu 3 millions d’euros.

M Ta Ville : Comment aidez-vous les principaux chantiers du territoire drouais ?

Valentino Gambuto : Nous allons participer à hauteur de 40% dans la rénovation de l’intérieur de la gare. Nous sommes partenaires du projet de création d’un pôle numérique dans l’ancienne Caisse d’Épargne (370 000 €). Pour la rénovation du théâtre, nous participons à hauteur de 757 000 €. La Région est aussi partie prenante dans des actions comme Cœur de ville ou Territoires d’industrie. La Région a deux modes de financements : en direct sur des actions et par le biais du Contrat Régional de Solidarité des Territoires (CRST).

M Ta Ville : Que pensez-vous du partenariat entre Dreux et la Région ?

VG : En tant qu’élu référent de la Région pour Dreux et l’agglomération, je suis assez fier du partenariat réalisé sur ce territoire. Malgré une baisse des dotations, nous avons maintenu nos budgets surtout pour la culture. On doit maintenir les aides à la culture surtout dans une ville comme Dreux.

M Ta Ville : Quelle action avez-vous mené au niveau du logement ?

VG : La Région s’est engagée à soutenir les bailleurs sociaux pour améliorer l’habitat. Nous avons signé le lancement de l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) pour les quartiers des Bâtes à Dreux et de la Tabellionne à Vernouillet et fléché l’accompagnement sur les économies d’énergies.

M Ta Ville : Comment soutenez-vous l’action économique sur l’agglomération ?

VG : Le développement économique reste un secteur prioritaire. Je suis le représentant de l’association Dev’up sur la région drouaise. Avec Les Cordées du territoire, nous définissons des formations avec l’ensemble des acteurs économiques. La Région soutient le commerce de proximité avec des aides à la reprise ou à la création de commerces en centre-ville.

M Ta Ville : Que fait la Région pour réduire la fracture numérique sur le Drouais ?

VG : Nous menons des actions pour palier la fracture numérique à la ville comme à la campagne. Nous avons lancé une vaste étude sur les stratégies existantes dans la Région. Aujourd’hui, 20 % des personnes n’ont pas accès à l’informatique. Nous travaillons avec les départements et Eure-et-Loir numérique.

M Ta Ville : Quels autres secteurs sont soutenus pas la Région ?

VG : La Région soutient le sport pour tous et la pratique de sport de haut niveau, la culture, les projets artistiques et les transports. Je suis satisfait de la prise en charge par la Région d’une partie de l’abonnement SNCF Dreux-Paris qui coûte désormais 96 € au lieu de 215 €.

M Ta Ville : Comment allez-vous faire pour montrer aux habitants votre action ?

VG : J’ai fait éditer une plaquette résumant les actions menées à mi-mandat. Elle sera distribuée dans les boîtes à lettres des habitants de l’agglomération dans les jours à venir. J’ai souhaité le faire à cette période pour que l’on soit déconnecté du débat des prochaines élections municipales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom ici