Le laboratoire Delpharm de Saint-Rémy-sur-Avre fabriquera les vaccins Pfizer contre la Covid-19


L’Eure-et-Loir est une terre fertile en laboratoires pharmaceutiques et abrite le premier cluster européen de la pharma, né à Dreux et implanté à Chartres, Polepharma. En cette période de crise sanitaire et devant la multiplication des annonces des laboratoires sur l’avancement dans leurs recherches d’un vaccin contre la Covid-19, l'Americain Pfizer et la start-up BioNTech ont dégainé les premiers. Un vaccin efficace à 95 % sera lancé au printemps et c’est en Eure-et-Loir, à Saint-Rémy-sur-Avre, que la première vague de production de ce vaccin va avoir lieu.
 
La bonne nouvelle est tombée dans la nuit de mercredi 18 novembre. Le soustraitant pharmaceutique français Delpharm a obtenu un contrat auprès de Pfizer et BioNTech pour produire plusieurs millions de doses de vaccins contre la Covid-19. La production, qui doit débuter en avril prochain, va occasionner la création de 40 à 60 emplois au sein de ce site qui emploie 240 personnes. Delpharm emploie 4.700 personnes sur 17 sites de production. Le sous-traitant revendique fabriquer plus de 900 millions de boîtes de médicaments par an, pour un chiffre d'affaires de 800 millions d'euros. « C'est une fierté pour Delpharm d'être la première société sélectionnée pour produire en France ce vaccin », a affirmé Stéphane Lepeu, directeur général délégué de l'entreprise, dans son communiqué. Près de 10 millions d’euros ont été investis par l’entreprise pour la conservation de ses vaccins à près de moins 70 degrés. Ainsi, l’Agglo du Pays de Dreux va pouvoir se mobiliser pour accompagner son territoire dans cette opération d’envergure mondiale pour accélérer les embauches et soutenir Delpharm dans son expansion.
 
Photo : Freepik


Annie Duval-Petrix
19/11/2020