Vaccination : le centre andrésien met le grand braquet !


Ouvert avec un peu de retard par rapport aux prévisions, le centre de vaccination de Saint-André-de-l’Eure monte en puissance, avec un nombre de doses hebdomadaires qui va augmenter régulièrement en avril.

« Nous avons ouvert le centre de vaccination pendant tout le week-end Pascal. Les professionnels de santé et les bénévoles sont là pour accueillir le plus de monde possible, sachant que nous avons encore une liste d’attente pour les 70 ans et plus, supérieure à 300 personnes » explique Franck Bernard, maire de la ville, présent dimanche (4 avril) avec plusieurs élus andrésiens, en charge des inscriptions et du suivi administratif. Même si le quota dédié à Saint-André pour le week-end de Pâques a été quelque peu diminué, en raison d’une ouverture éphémère et d’une distribution importante à Verneuil-sur-Avre, le maire est optimiste pour les semaines à venir. Nous allons passer de 250 doses ce week-end à 450 la semaine prochaine, puis à 800 les 12, 13 et 14 avril. On le voit, le rythme va s’accélérer fortement, par rapport aux 1 125 vaccins réalisés depuis l’ouverture, il y a un mois. « Nous avons une équipe de 15 médecins et 17 infirmières pour assurer les permanences et nous sommes prêts à accueillir tout le monde » assure le docteur Francis Lebail, conseiller municipal et cheville ouvrière de l’organisation. « Franck Bernard a fait un énorme boulot pour mettre ce centre sur pied et Nadine Hesnart, notre infirmière coordonnatrice, est assez exceptionnelle dans l’organisation. Je ne veux surtout pas oublier les élus bénévoles, qui se mobilisent, y compris le week-end » précise le médecin, qui se dit « fier » d’avoir pu mettre cette structure en place. Le centre de vaccination de Saint-André-de-l’Eure accueille les habitants de tout le canton ou du département de l’Eure. « La caisse d’assurance maladie nous envoie des personnes qui ont des pathologies particulières et nous les prenons en charge. À l’inverse, nous refusons les gens qui ne sont pas éligibles au vaccin, mais qui viennent dans la journée « pour voir s’il nous reste des doses ». Nous sommes là pour la population de notre secteur et il y a des règles. Nous travaillons sur inscription uniquement » explique Franck Bernard, qui se rend personnellement à l’hôpital d’Évreux pour aller chercher le précieux vaccin. L’EPN fournit le matériel et l’hôpital les vaccins et les seringues. « Le vaccino-bus » mis en place par l’Agglo nous a beaucoup aidés car il va dans les villages alentour et nous soulage efficacement, d’autant que nous sommes le seul centre de vaccination du canton » ajoute Francis Lebail.

Inscriptions en mairie au 02 32 32 87 00



Louis Lepretre
07/04/2021