Pierres en Lumières recherche ses candidats


Né dans l’Orne en 2009, relayé dans l’Eure et la Seine-Maritime depuis 2016, le Festival Pierres en Lumières est devenu un événement rayonnant sur l’ensemble de la Normandie. 

Programmé dans la soirée du 21 mai 2022, le principe du festival est simple : inviter le public le temps d’une soirée à profiter des éléments de leur patrimoine local mis en lumière pour l’occasion. Organisé par le Département de l’Eure et la Fondation du Patrimoine, cet événement s’adresse à tout le monde, petites, grandes communes et particuliers désireux de valoriser leur patrimoine. Châteaux, manoirs, églises, abbayes, patrimoine industriel, lavoirs, puits, mairies, cœurs de bourgs, centres de villages pourront ainsi se parer de lumières et faire vivre aux visiteurs un moment de convivialité et de magie. Combiné sur plusieurs soirées fin septembre 2021 en raison de la crise sanitaire, le festival avait recueilli 75 participations. Pour cette nouvelle édition, les collectivités, les associations et les propriétaires privés devront candidater avant le 1er mars 2022. Un comité de sélection étudiera l’ensemble des propositions. « Nous souhaitons que 2022 soit l’année du renouveau » annonce Anaïs Guérin, cheffe de projet communication du Département de l’Eure. « Nous avons élaboré une nouvelle charte graphique du festival ainsi qu’un site internet revisité pour qu’il soit un outil pour tous ». De la lumière, mais pas que… Il est attendu des porteurs de projets qu’il y ait une offre accompagnant cette illumination. Pour cela, des animations sont à prévoir pour faire vivre ce moment. « Nous encourageons les participants à se rapprocher des associations locales, des producteurs locaux pour animer la soirée. On peut imaginer du théâtre, des concerts, des expositions, des dégustations de nos producteurs locaux, des ateliers culinaires… Nous donnons tous les liens nécessaires aux porteurs de projets (guide du participant) ainsi qu’un kit de communication papier et numérique. Ils doivent ensuite s’en emparer pour le faire rayonner auprès de leur propre réseau local ». L’idée de s’associer aux communes voisines pour créer un circuit de visites sur la soirée peut également être une piste de réflexion. « La valorisation du patrimoine est au cœur de notre politique culturelle, à l’image du dispositif Mon village, Mon amour qui aide les communes financièrement dans la restauration de leur patrimoine. Depuis 2016, nous accompagnons une soixantaine de rénovations par an ». 

Dossiers à compléter avant le 1er mars sur www.eureennormandie.fr



Aurélie Bourgeaux
12/01/2022