Vie locale

Pacy-sur-Eure : un hébergement d’urgence pour les SDF malades


C’est dans le château de Ménilles, près de Pacy-sur-Eure, et dans ses dépendances, que des personnes en situation précaire ou sans domicile fixe vont être hébergées. Toutes sont atteintes du coronavirus, mais leur état ne justifiait pas une hospitalisation.

« L’ouverture d’un centre d’hébergement temporaire spécialisé dans la 1ère circonscription de l’Eure avait été demandée par Julien Denormandie, ministre en charge de la ville et du logement » confiait jeudi la députée (LREM) Séverine Gipson, confinée dans sa maison de Foucrainville, près de Saint-André-de-l’Eure. La structure de Ménilles a ouvert ses portes mercredi 1er avril et va accueillir 15 personnes seules et 4 familles, ayant été détectées positives au covid-19. Dans chacune des parties, les personnes sont isolées, seules ou en famille. Les accueillis resteront en confinement strict pendant 14 jours. Le fonctionnement du centre est assuré par la Croix Rouge pour la partie transport, et par l’association Ysos, spécialisée dans l’accompagnement des personnes en situation de précarité, avec un taux d’encadrement important, dans un espace sanctuarisé. « Une antenne du centre hospitalier Eure-Seine sera présente dans la structure pour le suivi médical. Séverine Gipson se félicite « que ce centre d’accueil, unique dans le département, ait été rendu possible par l’engagement des élus, des services de l’Etat et des associations, pour permettre une prise en charge qui soit à la hauteur d’un engagement sanitaire inédit dans cette situation exceptionnelle ». 



Louis Leprêtre
03/04/2020