Vie locale

Françoise Morange part en jubilación

Rédigé le 12/09/2019
Annie Duval-Petrix


Elle ne parle pas l’espagnol mais elle a trouvé le mot joli. Jubilación désigne la retraite dans la langue de Cervantes. Françoise Morange, secrétaire générale de la sous-préfecture de Dreux, met fin à une carrière bien remplie.

À l’invitation de Wassim Kamel, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux, quelques élus et collaborateurs étaient réunis dans les jardins de la sous-préfecture à l’occasion du départ de Françoise Morange. Dès le 1er septembre, celle qui fut la secrétaire générale de la sous-préfecture drouaise pendant 10 ans, a regagné les collines verdoyantes du Perche pour profiter de sa jubilación. « Françoise Morange représente l’exemplarité de ce qu’on attend au XXIème siècle d’un agent public de l’État », rappelait Wassim Kamel. Après de brillantes études, une classe préparatoire en lettres, l’université d’où elle est sortie avec une maîtrise d’Histoire et géographie, Françoise Morange s’était dotée de solides bagages pour aller loin dans une carrière qui s’est déroulée en trois séquences. La première a duré six ans en tant que chef de service à la DDE (Direction Départementale de l’Équipement) dans les Yvelines puis en Guyane. « L’une des lois du service public étant la mutabilité tout comme la continuité et l’adaptabilité, Françoise Morange a choisi de partir dans la fonction publique territoriale à la mairie de Massy. Elle a participé à l’élaboration de toutes ses infrastructures modernes. Ce fut ensuite Mortagne-au-Perche où elle a été Directrice Générale des Services (DGS), puis la commune de Vimoutiers dans l’Orne ». Après avoir servi l’État pendant 18 ans, elle a travaillé pendant 20 ans pour les collectivités territoriales. Les douze dernières années, Françoise Morange, les a consacrées à la préfecture d’Eure-et-Loir en tant que secrétaire générale dans l’arrondissement de Nogent-le-Rotrou pendant 2 ans et 10 ans à Dreux. « Elle a accompli le défi d’être secrétaire générale de la sous-préfecture la plus haute classée des six départements de la Région Centre-Val de Loire », poursuivait le sous-préfet avant de lui remettre la médaille du ministère de l’intérieur pour avoir donné le meilleur d’elle-même au service du public.