Vie locale

Plus de 60 associations actives à Saint-André-de-l’Eure

Rédigé le 02/10/2019
Louis Leprêtre


À Saint-André-de-l’Eure, le tissu associatif est particulièrement fourni. Cette année, ce sont près de 3 000 adhérents ou licenciés qui étaient inscrits dans la soixantaine d’associations présentes dans la commune, proposant les activités les plus diverses, mariant solidarité, culture, activités sportives ou de loisirs.

La ville assume pleinement son rôle de chef-lieu de canton, et les associations mettent un point d’honneur à accueillir les habitants des autres communes dans les mêmes conditions tarifaires que celles réservées aux andrésiens. « Le seul souci que nous ayons, c’est de trouver des locaux et créneaux horaires dans les salles, pour que chacun puisse avoir sa place. Ce n’est pas toujours très facile à gérer mais nous y arrivons tout de même » souligne Robert Schoirfer, adjoint au maire en charge des associations. Les élus considèrent que cette vitalité associative constitue « une vraie richesse pour la commune » et chaque année, une cérémonie des récompenses aux associations, met à l’honneur celles et ceux, dirigeants et bénévoles, qui se sont particulièrement distingués ou impliqués lors de la dernière saison. Plusieurs associations prennent une part active aux manifestations organisées par la commune. C’est notamment le cas des jardiniers des « Jardins andrésiens », qui organisent avec la municipalité la fameuse fête de la patate et le « Salon automnal », du comité des fêtes qui accueille le public de la patinoire ou de la fête de la diversité, de la société de chasse qui s’investit dans la propreté de la commune. La médiathèque « Lioja » apporte également son aide en proposant un atelier informatique dont l’accès est gratuit, tout comme le prêt des livres. Les « Amis de la bibliothèque » assurent également des animations régulières, à l’image du « ciné rétro » ou des séances dédiées au cinéma allemand, alors que leurs « complices » du comité de jumelage proposent gracieusement des cours d’allemand dispensés en mairie. Côté loisirs, tout fonctionne également dans le même esprit : le club aéronautique (CASA) et le club ULM accueillent chaque année des lycéens et des collégiens qui valident grâce à eux leur Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA). La société de pêche accueille quant à elle des enfants handicapés pour une journée autour des bassins, avec tous ses bénévoles. Autant d’initiatives qui sont très appréciées et qui s’ajoutent à un panel d’autres associations sportives ou à caractère social, également très nombreuses dans une commune où le sport est roi, à l’image d’un club de foot qui cartonne et d’une association de grimpe qui refuse du monde.