Vie locale

Le centre jeunesse du Haut-Venay inauguré


Le centre jeunesse du Haut-Venay a été inauguré samedi 5 octobre. Un projet lubino-nonancourtois pour le confort des enfants des deux communes.

A deux pas du centre-ville, dans un parc boisé de quatre hectares, racheté à la maison de retraite du château du Haut-Venay, le Centre jeunesse du Haut-Venay affirme sa personnalité. Il a été réalisé par l’architecte Bruno Saas des Ateliers de Saint-Georges-la-Fontaine en Seine-Maritime. Ornée de couleurs orange et brun, du bois et du zinc pour les matériaux ainsi que de grandes baies vitrées, la bâtisse s’intègre parfaitement dans son écrin de verdure tout en affichant une belle modernité. Le centre est composé de deux unités : l’une pour les petits de 3 à 6 ans et l’autre pour les 6 à 12 ans. Chacune possède trois salles colorées de 50 m2, un bureau, des placards de rangement, un dortoir un peu plus feutré pour les petits avec des accès faciles et protégés. Le centre comprend une grande salle centrale qui sert de restaurant pour les enfants et de lieu de rencontres intergénérationnelles. La salle sera louée aux habitants des deux communes pour leurs évènements familiaux. Le site a déjà séduit 150 enfants en juillet et ils sont une centaine chaque mercredi à fréquenter le centre. « Depuis la rentrée, nous avons doublé le nombre des inscriptions », précise Didier Vuadelle. « C’est un projet que nous avions dans la tête avec Gérard Sourisseau, ancien maire de Saint-Lubin-des-Joncherets et conseiller départemental. Nous avons mis dix ans à le réaliser parce que nous y avons cru tous les deux », rappelait Didier Vuadelle. Le coût de ce projet est de 2 228 000 € HT, financé à hauteur de 449 200 € par les CAF de l’Eure-et-Loir et de l’Eure, 405 000 € par le département d’Eure-et-Loir, 366 800 € par la Région Centre-Val de Loire et l’État à hauteur de 90 000 €. Il restait à la charge de la commune de Saint-Lubin 637 000 € soit 27 % du coût total. Olivier Froger, président de la CAF d’Eure-et-Loir, Philippe Chaprin, président de la CAF de l’Eure, Valentino Gambuto, conseiller régional, Olivier Marleix, député et de nombreux élus assistaient à l’évènement préfigurant le désir de certains élus de voir fusionner plusieurs communes du secteur.



Annie Duval-Petrix
15/10/2019