Vie locale

Mickaël Octor ouvre son local de campagne


Homme de gauche affirmé, syndicaliste, ancien président du COS (Comité des Œuvres Sociales de la ville), Mickaël Octor a été agent administratif pendant 24 ans à la mairie de Dreux. Il se présente aux élections avec sa liste Dreux sa force c’est vous.

Mickaël Octor sera l’un des candidats aux prochaines élections municipales de 2020. Il possède déjà une petite avance sur ses concurrents puisqu’il a présenté sa liste, samedi 5 octobre, en inaugurant son local de campagne, avenue des Fenots. « Je connais très bien ma ville, car j’y suis né. J’y ai toujours vécu et je connais bien son potentiel. J’ai travaillé sur tous les secteurs de la ville en assurant la polyvalence dans tous les quartiers. J’ai apprécié la diversité des missions de service public qui m’étaient confiées dans le cadre du fonctionnement de la collectivité », explique le candidat. Fort de ses expériences, Mickaël Octor souhaite s’engager « pour faire bouger les choses positivement dans l’intérêt de tous les drouais. Nous souhaitons redonner à notre ville une réelle force dynamique pour son développement économique avec le retour d’une Chambre de Commerce et d’Industrie à Dreux (CCI) ». Mickaël Octor dénonce un parcours chaland trop étriqué. « Selon l’enquête du cabinet Bérénice, le centre-ville compte 11,9 % de vacances commerciales sur 158 unités. Seuls 115 commerces sont occupés. La concurrence déloyale avec les zones commerciales des Coralines et Plein sud a conduit à la désertification de la ville ». Le candidat compte « mobiliser les acteurs économiques et politiques départementaux, régionaux, voire européens, dans les domaines de l’économie et de l’emploi et développer l’activité touristique. Nous mettrons un budget pour créer, s’installer ou reprendre une entreprise. Je prends l’engagement de conduire une politique globale et ambitieuse en faveur des jeunes. Nous ferons de l’école à Dreux notre priorité pour les prochaines années avec plus d’élèves en maternelle et plus de moyens pour les écoles primaires. Je fais de la lutte contre l’échec scolaire une priorité de mon mandat ». « Nous travaillerons avec les associations existantes. Elles font un travail remarquable, nous devons les épauler. C’est main dans la main que nous dessinerons la clef de l’apprentissage à la citoyenneté pour éviter les dérives des jeunes et des moins jeunes, rompre l’isolement et faciliter l’accessibilité des personnes handicapées ou à mobilité réduite. De vrais éducateurs professionnels et diplômés seront de retour sur le terrain dans les quartiers dans le cadre d’un accompagnement permanent. » Mickaël Octor se penche sur le problème des transports. « L’avenir passe par la capacité à se déplacer. On ne compte plus les retards de trains et les problèmes que cela engendre au quotidien. Je me battrai auprès de l’Ile de France Mobilité et de Valérie Pécresse, présidente de la Région, pour que les habitants d’Eure-et-Loir ne soient pas des citoyens de seconde zone. Que nous ne soyons pas les oubliés du Grand Paris ». Les modes de déplacements écologiques seront privilégiés au travers d’un plan communal de circulation. Mickaël Octor pense à « déployer la télémédecine à l’hôpital et développer son attractivité afin d’éviter la fuite des patients vers d’autres destinations ». Le candidat se veut le maire de la douceur de vivre avec la mise en place d’un programme de jardins familiaux pour lutter contre la précarité. Pas de douceur de vivre sans sécurité. « Nous réorganiserons le développement inadapté de la vidéo surveillance. Elle sera gérée par la police municipale, la police nationale et la gendarmerie. Nous coordonnerons nos actions avec les autres communes de l’agglomération afin de ne laisser aucun centimètre carré aux voyous ». La tâche qui nous incombe est immense. Pour gagner en mars prochain nous avons besoin de toutes les énergies, toutes les initiatives, les talents et les implications sont les bienvenues.



Annie Duval-Petrix
15/10/2019