Vie locale

Le 7ème art s’est invité aux Fêtes Normandes


Les Fêtes Normandes qui se sont déroulées les 5 et 6 octobre en centre-ville ont attiré un vaste public. Le cinéma, thème de cette nouvelle édition, a séduit les visiteurs, notamment avec des projections de films cultes et l’exposition de voitures d’exception qui ont conquis le jeune public, à l’image de la fameuse Batmobile.

Après les Vikings l’an dernier, c’est donc le cinéma qui était à l’honneur pour cette 5ème édition. Le ton était donné sur le parvis de l’hôtel de ville, où des dialogues d’anthologie filtraient d’un premier chapiteau dédié aux métiers du cinéma. Les voix de Bourvil et Louis De Funès, dans la célèbre scène des chaussures, dans la « Grande vadrouille », passaient en boucle dans un décor reconstitué pour la circonstance par l’équipe du musée du cinéma Jean Delannoy, de Bueil. « Nous avons été sollicités par la ville d’Évreux et c’est avec plaisir que nous avons amené ici une partie de notre matériel et de nos collections. La Normandie est une véritable terre de cinéma et on ne compte plus le nombre d’acteurs qui y sont nés et le nombre de réalisateurs qui ont choisi la Normandie pour tourner leurs films. Nous présentons également les métiers du cinéma, des réalisateurs aux techniciens du cadrage et du montage, en passant par les costumiers ou les maquilleurs, le son, les décors. Nous avons beaucoup de monde depuis l’ouverture et les visiteurs sont très intéressés par la façon dont on fait un film » détaille Josette Martinage, secrétaire et cheville ouvrière du musée du cinéma. L’équipe du musée avait également réalisé une galerie des acteurs Normands, exposés sous un second pavillon, de Bourvil à Jean Marais, en passant par Valérie Lemercier ou Gilles Lellouche. C’est devant ces deux chapiteaux dédiés au 7ème art que les voitures célèbres du cinéma étaient exposées : la Batmobile de Batman et la Coccinelle « Choupette », qui côtoyaient la Cadillac de SOS Fantômes et la Chevrolet Camaro de Transformers. Des démonstrations de cascades ont ajouté du piquant à la fête. Les Fêtes Normandes, c’étaient aussi des recettes culinaires inspirées de plusieurs films et préparées par des chefs Normands, à l’image de la « Soupe aux choux ». La gastronomie était également bien présente avec plus de 100 mètres de stands fleurant bon le terroir local. « Il y a ici tout le savoir-faire de notre région et c’est souvent surprenant » assurent les animateurs de « La Normandie à pleine bouche », qui regroupent à Évreux une vingtaine de producteurs de viandes, fruits, légumes produits laitiers, cidre et alcools Normands. Les visiteurs ont également pu faire une pause déjeuner autour des fameux cochons grillés. Ils ont également pu découvrir le patrimoine et les évènements auprès des offices de tourisme Normands, tous représentés à la fête. Guy Lefrand, maire d’Évreux, a fait le tour de « sa » fête, avec Philippe Augier, maire de Deauville.



Louis Leprêtre
21/10/2019