Vie locale

La Ferme d'Odysséa : un havre de paix à découvrir

Rédigé le 29/10/2019
Charlyne Didelot


Une association vient de naître à Vert-en-Drouais, il s'agit de La Ferme d'Odysséa – Pêche et nature.

Sébastien Gravelard et sa compagne Aurélie Figura se sont lancés dans une incroyable aventure cet été. Ils sont aujourd'hui les heureux propriétaires de l'étang situé en face du Château de Marsalin à Vert-en-Drouais. Un domaine de 20 hectares préservés et au milieu un plan d'eau de 9 hectares, proposant 3,5 km de berge. Créé en 1983, cet espace fut le premier centre de pêche à la mouche de France, grâce à son ancien propriétaire Gunther Klein, bien connu dans le milieu. Resté à l'abandon pendant quelques années, le couple est tombé sous le charme en découvrant cet espace naturel, où ils imaginent de beaux projets. « J'ai toujours voulu vivre simplement et au bord de l'eau » raconte Sébastien Gravelard. Avec un brevet de technicien en réhabilitation des espaces naturels, c'est avec enthousiasme qu'il se lance dans ce projet. La Ferme d'Odysséa est une association qui vise à promouvoir et développer la pratique de la pêche raisonnable et raisonnée, mais aussi la préservation d'espaces naturels. Le couple travaille depuis deux mois sur leur nouvelle acquisition, afin de pouvoir accueillir les pêcheurs mais aussi les familles. Depuis quelques jours l'étang est ouvert à la pêche et ils sont déjà bon nombre de curieux à vouloir découvrir l'endroit. Pour cela il faut s'inscrire, car les places sont limitées, quatre pêcheurs de carpe par jour. « Je veux que les poissons aient le choix de venir ou pas » explique Sébastien Gravelard. Des poissons il y en a : des brochets, des truites, des carpes et même des silures de plusieurs mètres de long. À côté de l'activité de pêche, le couple souhaite mettre en avant l'incroyable biodiversité du lieu et a depuis peu mis en place un système d'éco-pâturage avec leurs deux brebis Noires du Velay. D'ici quelques temps, ils souhaiteraient organiser des événements, comme une fête de la pêche et de la biodiversité, un marché de producteurs locaux, mais aussi ouvrir un espace de jeux et de pique-nique pour les familles. Un havre de paix dont il faut suivre l'évolution sur Facebook à @OdysseaPecheNature et peut-être même faire un don pour aider ce couple passionné.