Vie locale

Sylvain Boreggio briguera un troisième mandat de maire en mars prochain


Elu maire en 2008 et réélu en 2014 à La Couture-Boussey, Sylvain Boreggio a annoncé qu’il sera candidat à sa succession aux prochaines élections municipales. Le 1er vice-président de l’EPN entend également jouer pleinement son rôle à l’Agglo d’Evreux, Portes, de Normandie.  

« Je repars avec un peu plus de la moitié de mon équipe, même si ce n’est vraiment pas facile de constituer une liste avec la parité. Nous avons beaucoup fait pendant le mandat en cours et nous avons réalisé tous les engagements que nous avions pris et même au-delà, malgré un budget contraint. Heureusement, la baisse des dotations de l’Etat a été largement compensée par ce que l’Agglo a apporté, y compris pour les couturiots dont « l’Effet EPN » a fait baisser les impôts locaux de 80 euros environ par famille » détaille le maire de La Couture-Boussey, qui souhaite « continuer à assurer le développement et le rayonnement de la commune, tout en lui conservant son caractère rural ». Il rappelle les deux projets phares qui ont été réalisés pendant le dernier mandat : le restaurant scolaire et la maison de santé, deux investissements dont le montant s’élève à plus de 2 millions d’euros. « Nous avons également réalisé un impressionnant programme de travaux d’enfouissement et de voirie. Nous sommes allés bien au-delà de nos engagements de campagne. Plus d’une dizaine de rues ont été concernées par ces travaux dont le montant s’établit à 981 000 euros HT. L’EPN nous a beaucoup aidés et avant la fin du mandat, nous réaliserons l’important chantier de la rue d’Anet » précise le maire, ajoutant que tous ces travaux ont été réalisés « sans la moindre augmentation des impôts locaux durant tout le mandat ».

« Je suis présent tous les jours à la mairie et je reçois tous ceux qui souhaitent me rencontrer. Je faisais de même lorsque j’étais président de la communauté de communes La Porte Normande. Je ne néglige surtout pas ma commune, qui reste et restera ma priorité. Cependant, ma position à l’EPN a eu des effets positifs et a permis d’aider à réaliser de nombreux projets. A titre d’exemple, il n’y aurait pas eu de maison médicale sans l’aide de l’Agglo » assure Sylvain Boreggio.   Le programme du candidat pour le futur mandat sera dévoilé le moment venu. « On sait déjà que l’urbanisation de la commune se fera de façon modérée et raisonnée. Nous avons prévu d’accueillir 250 habitants de plus à l’horizon 2030. Nous avons besoin de cette petite augmentation de la population pour garantir la pérennité de nos équipements, en particulier nos écoles où il nous faut davantage d’enfants » précise le maire. La commune, comme toutes celles du canton de Saint-André-de-l’Eure, a rencontré une zone de turbulences avec la fusion en 2017 avec l’Agglo d’Evreux. « Très franchement, j’y ai beaucoup réfléchi et la décision n’était pas facile à prendre. Avec le recul, je ne regrette absolument pas d’avoir accepté cette fusion, que ce soit pour ma commune ou pour celles qui faisaient partie de la Porte Normande. Je pense que nous avons tous gagné en intégrant cette nouvelle intercommunalité où nous avons toute notre place » estime Sylvain Boreggio.

 



Louis Leprêtre
20/11/2019