Vie locale

Deux nouvelles salles du bloc opératoire inaugurées


L’hôpital Victor-Jousselin enclenche une nouvelle dynamique. Soutenu par l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’établissement est reconnu hôpital de référence au sein du groupement hospitalier du territoire d’Eure-et-Loir.
 
Après la reconstruction de deux salles d’opération en 2018, deux nouvelles salles viennent d’être inaugurées, le 8 novembre dernier. Elles sont conçues pour bénéficier des technologies les plus avancées. « Grâce à ces salles entièrement reconfigurées, l’hôpital de Dreux poursuit son ambition de répondre aux enjeux de la médecine et aux attentes de la société.  Ce grand projet de rénovation du bloc opératoire est rendu possible grâce au soutien financier de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Centre-Val de Loire. Un geste fort qui vient conforter l’offre de santé à Dreux et une reconnaissance du rôle d’hôpital de référence du centre hospitalier. La reconstruction des salles de bloc opératoire illustre en effet la volonté de l’hôpital de Dreux de se transformer en profondeur pour être ancré comme un acteur de santé incontournable à proximité des régions d’Ile-de-France et de Normandie », rappelle Hugo Montamat, directeur. Après une période difficile avec une administration provisoire, un retour à la confiance semble amorcé. « Tout le monde a joué le jeu, les personnels soignants et les patients. Grâce à eux l’activité a pu rependre. Tous les services en ambulatoire et en chirurgie programmée ont dépassé les objectifs. Nous avons encore plein de projets pour le bloc avec la stomatologie et l’ophtalmologie. Il va falloir que l’ARS nous soutienne encore un peu », confiait le docteur Véronique Julié, présidente de la commission médicale d’établissement. L’hôpital se tourne vers l’ambulatoire. Initié dès 2004, le virage doit se renforcer. Il concerne désormais toutes les spécialités chirurgicales de l’hôpital. « L’activité de chirurgie ambulatoire va évoluer dans les prochaines semaines avec la mise en place du ‘‘patient debout’’, c’est à-dire la possibilité pour le patient de se rendre au bloc opératoire en marchant. De quoi limiter la prémédication et permettre au patient d’être acteur de sa prise en charge », explique le docteur Mohammed Akhdari, président du conseil du bloc opératoire. « L’ARS continuera de soutenir l’hôpital dans sa politique d’investissement », les paroles de Laurent Habert, directeur de l’ARS ont rassuré le personnel médical. 25 millions seront investis entre 2018 et 2022 avec dès 2020, l’inauguration de son nouveau centre départemental de PMA (Procréation Médicalement Assistée) et le lancement du vaste chantier de modernisation de la maternité qui permettra d’offrir des chambres individuelles avec douches aux parturientes. 
 
Quelques chiffres :
1,12 million d’euros dépensés pour cette rénovation en 2018
1,4 million d’euros dépensés pour cette rénovation en 2019.
490 000 € d’investissement biomédical sur 2 ans.
90 % du financement provient de l’ARS Centre-Val de Loire.
7000 patients sont opérés par an, urgences comprises, soit 28 patients par jour.



Annie Duval-Petrix
22/11/2019