Vie locale

Une exposition et un spectacle organisés par les « Tisseurs de liens »


Une quinzaine d’associations adhérentes au collectif « Les tisseurs de liens » ont participé à l’exposition qui s’est installée dans le hall de l’Hôtel du Département à Évreux. Le collectif a également organisé un spectacle à la maison de quartier de Netreville.

Perrine Forzy, vice-présidente du conseil départemental, en charge des politiques sociales et du handicap, a inauguré l’exposition en présence de Séverine Gipson, députée de l’Eure, et de Michel Debonnaire, président des « Tisseurs de liens ». « Le Département est fier de participer à cette manifestation. Utiliser la peinture et la culture pour que ces personnes puissent s’épanouir est formidable et il faut remercier les artistes qui partagent leur art avec les autres » a notamment déclaré Perrine Forzy, assurant que l’expression « Tisseurs de liens » était « extrêmement parlante ». Michel Debonnaire s’est félicité du succès de cette exposition « Arts et solidarités », qui regroupe plus de 300 œuvres. « C’est un peu la vitrine de ce que porte notre collectif, à savoir la solidarité, la bienveillance, la bientraitance, et considérer chacun comme un acteur de sa vie. Cette exposition est remplie d’énergies positives et il y a une grande fierté pour nos exposants de montrer leurs œuvres au public » a-t-il assuré, rappelant que le collectif les « Tisseurs de liens » comptait une centaine d’associations figurant dans son « Répertoire des solidarités », qu’il répondait à toutes les demandes et apportait aide et conseils à ceux qui le sollicitent. C’est à nouveau une « fête de la solidarité » qui s’est déroulée samedi 30 novembre à Netreville, avec un après-midi spectacle auquel ont participé une dizaine d’adhérents du collectif. Il y a eu de la danse avec « Jazzclaq’ », des percussions avec l’IMPRO de la Ronce, des chorégraphies et un défilé des costumes du monde avec l’Abri, des danses et des chants avec les « Apprentis d’Auteuil » ... « Notre première manifestation de solidarité, c’était en septembre à Évreux, avec une première « gratiféria » qui avait connu un franc succès » a rappelé Michel Debonnaire.



Louis Leprêtre
02/12/2019