Vie locale

Pierre-Frédéric Billet, candidat à la mairie de Dreux


L’ancien directeur de cabinet de Gérard Hamel entre en campagne des Municipales. Pierre-Frédéric Billet présente son programme aux drouais avec son slogan : ensemble bâtissons demain.

« Il y a plus d’un an une grande partie des élus de la majorité municipale sont venus me voir pour me demander d’être tête de liste en 2020 pour les élections municipales. Même si je suis encarté LR, je considère que dans le cadre des élections municipales avoir une étiquette représente un obstacle dans les échanges avec les drouais. Je souhaite élargir et rassembler », annonce Pierre-Frédéric Billet, candidat aux élections municipales 2020 à Dreux. Selon lui : « sur ma liste, il y a des marcheurs et des gens du centre-gauche qui ne seraient pas venus si j’avais une étiquette trop affichée. J’ambitionne de renouveler de plus de 50% la majorité actuelle. Je suis né à Dreux, marié et père de trois enfants. Après avoir été directeur de cabinet de Gérard Hamel, pendant quatre ans, j’ai occupé le poste de directeur de la Maison de l’Habitat. Depuis un an, nous avons rencontré plus de 3.000 drouais à travers les associations, les commerçants et les chefs d’entreprises pour identifier leurs préoccupations. Nous avons créé un projet pour la ville, il est consultable par tous, en ligne sur www.dreux2020.fr. On doit prendre un virage sur les nouvelles préoccupations des drouais comme la transition écologique ». Le candidat annonce les mesures phares de son programme : la création d’une cuisine centrale pour la confection des repas destinés aux écoliers et au portage des repas à domicile pour les aînés. « L’avantage, c’est qu’on sait ce qu’on y consomme. Elle permettra de favoriser les circuits courts et nous souhaitons accompagner les producteurs vers la culture biologique. C’est une opération créatrice d’emplois et d’insertion ». Pierre-Frédéric Billet annonce que le transport urbain sera gratuit pour l’accès de tous les drouais à toute la ville. « C’est un choix politique fort.  Nous en avons estimé le coût à 450.000 € pour la ville qui viendront compenser la compétence de l’agglomération. C’est un début de réponse au stationnement payant en ville. Nous voulons générer du flux en centre-ville et installer des parkings-relais en entrée de ville pour les employés des commerces et pour les navetteurs avec un système de navettes cadencées sur les horaires des trains. Le pôle gare est stratégique pour le développement de la ville. Les services doivent s’adapter au nouveau mode de vie des drouais. Nous allons y créer une crèche avec des horaires adaptés tout en menant une politique tarifaire différente assumée des services publics. L’idée est de pouvoir en quelques minutes, garer sa voiture, déposer son enfant et partir au travail, en ayant la possibilité de faire la même chose au retour. Pour booster le commerce en centre-ville, nous offrirons le parking gratuit le samedi de 15 heures à 19 heures parce que c’est le jour le plus fort pour les commerçants. C’est une mesure d’égalité entre les parkings d’entrée de ville gratuits et le stationnement payant du centre-ville ». Au chapitre de la sécurité, le candidat souhaite accompagner les efforts de l’État. « Nous sommes passés d’un effectif de 110 à 148 agents de police nationale c’est un effort considérable. Pour accompagner cet effort, je souhaite augmenter les effectifs de la police municipale de 11 à 25 ou 30, en trois ans, sachant que le ratio national demandé est d’un policier pour 1.000 habitants. Nous allons leur confier de nouvelles missions : ils devront travailler une partie de la nuit, sécuriser la sortie des commerces, gérer la fermeture des bars la nuit car des clients restent parfois longtemps dehors à discuter sur la voie publique et c’est gênant pour les riverains ou encore régler les problèmes de squat des halls d’immeubles en partenariat avec la police nationale. Notre programme est ambitieux, réalisable et financièrement calé ».



Annie Duval-Petrix
05/12/2019