Vie locale

Association Sportive du Lycée Rotrou fête ses 100 ans


Le 17 décembre 1919, des professeurs d’EPS, rescapés de la Grande Guerre, créaient l’Association Sportive du Collège Rotrou. Son siège social est alors au 61 rue Saint-Jean. Aujourd’hui appelée Association Sportive du Lycée Rotrou, elle fête ses 100 ans.

« Pendant un siècle, des milliers de lycéennes et de lycéens ont porté les couleurs du lycée Rotrou sur de nombreux lieux sportifs départementaux, régionaux, nationaux et même internationaux, participant ainsi au rayonnement de leur établissement et de Dreux. L’association est animée depuis sa création par les professeurs d’éducation physique et sportive, son but est de permettre aux élèves de se construire grâce aux valeurs du sport. Dépositaire de cet héritage unique, il appartient à la communauté éducative du lycée Rotrou de le préserver pour les futures générations », confie Michel Merckel, historien local et ancien professeur d’EPS du lycée Rotrou. Le 21 novembre 2019, à l’occasion d’une manifestation culturelle à l’écomusée des vignerons de Dreux, Monique Proust, ancienne professeure d’EPS et secrétaire pendant 25 ans de l’association, est revenue sur son histoire : « En 1875, Dreux acquiert le terrain et les locaux de l’ancien relais de la Poste aux chevaux. Elle y fait construire un collège inauguré en 1878 avec 80 élèves garçons au 61 rue Saint-Jean où se situe actuellement le Collège Camus. En janvier 1898, cet établissement prend le nom de Collège Rotrou par décret du président de la République Félix Faure. » En 1909 entre en fonctionnement le Collège de jeunes filles, place Mésirard, dont il ne reste aujourd’hui qu’un seul bâtiment intégré à la Médiathèque. En 1919, l’association sportive du collège Rotrou est créée. Elle est déclarée à la préfecture le 17 décembre 1919 sous le numéro 18. Son siège est au 61, rue Saint-Jean. « Or, ce n’est qu’en 1945 que les instructions officielles obligent tous les établissements du second degré à créer une association sportive. Cette création précoce est probablement l’œuvre d’enseignants anciens poilus de la Guerre de 14. Après la Libération de 1945, les deux établissements ‘‘le Collège de garçons Rotrou’’ rue Saint-Jean et ‘‘le Collège de jeunes filles’’ place Mésirard sont réunis administrativement. Ce n’est qu’en 1964 que le Collège Rotrou prend le nom de ‘‘lycée mixte Rotrou’’. Il intègre de nouveaux locaux au lieu-dit ‘‘Terrain des Marchebeaux’’ en 1966. Ces bâtiments modernes sont conçus pour accueillir 1850 élèves, dont 600 internes, ajoute l’ancienne secrétaire. Les locaux de l’ancien collège Rotrou deviennent le CES Camus en 1967. À la rentrée de 1974, le lycée Technique Maurice-Viollette, situé en Grande-Rue, fusionne avec le Lycée Rotrou et devient lycée polyvalent d’État mixte ». Les sections techniques de laboratoire et d’enseignement commercial intègrent les locaux des Marchebeaux. Par contre, les sections professionnelles restent au CET en Grande-Rue Maurice-Viollette. Enfin, en 1977, le CES quitte le lycée Rotrou pour s’installer à Vernouillet et prend le nom de Collège Marcel-Pagnol. Peu après, le Lycée Rotrou s’appellera Lycée d’enseignement général et technologique Rotrou. « Le premier maillot de l’AS du lycée Rotrou est floqué en blanc sur fond violet car la couleur officielle des maillots utilisés en compétition pour le lycée Rotrou est le violet. Le flocage représente un parchemin légèrement enroulé en haut et en bas, traversé obliquement par une grande plume d’oiseau. Sur le parchemin est inscrit en lettres gothiques le titre d’une œuvre de Jean Rotrou : ‘‘Bernard de Cabrere’’, une tragi-comédie datant de 1647 », conclut l’historien local.

 



Annie Duval-Petrix
06/12/2019