Vie locale

L'histoire des gisants de la duchesse d'Alençon


La sortie de l'ouvrage « D'un Gisant à l'autre » a été officiellement célébrée le mercredi 27 novembre, au cœur de la Chapelle Royale de Dreux et en présence du Comte de Paris.

C'est un travail de recherche de plusieurs mois qui a été effectué pour la réalisation de ce livre, au sujet des deux gisants de la duchesse d'Alençon. L'auteur, Valérie Montalbetti-Kervella, historienne de l'art et spécialiste de la sculpture européenne, a été contactée par Marie-Mercédès Ghenassia, présidente de la Société des Amis du Musée, des Archives et de la Bibliothèque de Dreux, pour la réalisation de l'ouvrage. Une œuvre qui raconte l'histoire non pas d'un mais de deux gisants, de la même personne, la duchesse d'Alençon. Ils se trouvent tous les deux à Dreux, un à la Chapelle Royale et l'autre au Musée d'Art et d'Histoire de Dreux. La duchesse d'Alençon, épouse de Ferdinand d'Orléans, petit-fils du roi des Français Louis-Philippe 1er, est décédée le 4 mai 1897 lors de l'incendie du Bazar de la charité, dont on entend beaucoup parler actuellement grâce à la série télévisée. Un premier gisant de la duchesse a donc été réalisé en 1904 par le sculpteur Louis-Ernest Barrias. Une sculpture particulièrement réaliste, au travers de laquelle on ne peut qu'imaginer les derniers instants de vie tragique de la duchesse d'Alençon. « C'est une sculpture remarquable, on ne peut pas rester de marbre face à elle, cette femme élégante qui souffre, elle amène beaucoup d'émotion » raconte Valérie Montalbetti-Kervella. Ce premier gisant a cependant été enlevé en 1910, pour accueillir une sculpture plus consensuelle, le gisant réalisé par Charles Walhain. « Je remercie particulièrement Christine Walhain, la petite-fille de Charles Walhain, qui m'a ouvert les archives de son grand-père. C'était extraordinaire d'avoir cette masse d'informations sous les yeux » raconte l'auteur. Ce deuxième gisant que l'on peut voir encore aujourd'hui à la Chapelle Royale est bien plus apaisé que son prédécesseur, qui se trouve depuis 2012 au Musée d'Art et d'Histoire de Dreux. L'ouvrage, édité par la Société des Amis du Musée, est lui disponible au Musée d'Art et d'Histoire, à l'Office de Tourisme de l'Agglo du Pays de Dreux et à la librairie La Rose des Vents.



Charlyne Didelot
06/12/2019