Vie locale

L’économie, premier thème développé par la liste conduite par Guillaume Rouger


Guillaume Rouger (LREM) et Ludovic Bourrellier (Agir), ont animé la première réunion, parmi les quatre qu’ils tiendront pour présenter leur programme pour les élections municipales de mars prochain. Les deux hommes sillonnent depuis plusieurs mois les rues d’Évreux.

« Il s’agissait pour nous d’aller à la rencontre de la population et des acteurs économiques de la ville. Nous avons distribué un questionnaire en septembre dernier et nous avons tenu le plus grand compte des propositions et des attentes qui sont remontées » explique Guillaume Rouger. Les deux candidats font un constat pour le moins sévère de la politique menée par Guy Lefrand, le maire actuel. « Il y a un manque d’intérêt évident pour le monde économique doublé d’un cruel manque de stratégie. Le chômage est trop élevé et les zones économiques se développent ailleurs, la ville s’appauvrit et le commerce est en grande difficulté. Les Ébroïciens vont enfin avoir l’opportunité d’avoir un maire issu du monde économique » assure Guillaume Rouger. Pour cette première réunion à caractère économique, les deux candidats ont listé une quarantaine de propositions visant à dynamiser la commune. « Tout ne sera pas fait la première année et nous demanderons un audit afin de cadencer les grands axes de notre programme » précise la tête de liste de « Pour qu’Évreux avance vraiment ». Parmi les propositions, on citera la création d’un nouveau « poumon vert » attractif au cœur de la ville en développant un écoquartier « Saint-Louis », autour d’un grand parc urbain, de l’habitat durable, des énergies renouvelables… Figurent également au programme la création d’une halle marchande ouverte qui se construirait sur le site de la police municipale, l’ouverture d’un tiers-lieu à proximité de la gare pour répondre aux nouvelles formes de travail des salariés, le développement d’une filière équestre d’excellence dans le quartier de Navarre, la création d’un Parc des Expositions et la transformation de la cité Lafayette pour accueillir les militaires de la base aérienne… Le binôme propose également de « rompre avec la pratique actuelle et réserver un accueil attentif aux entrepreneurs qui souhaitent s’installer à Évreux, de lancer des appels à projets tous les ans pour favoriser les initiatives issues de l’économie sociale et solidaire, de replacer Évreux au cœur du projet de développement économique de l’axe Seine Métropole, de créer un véritable campus de santé autour du centre hospitalier ». Les deux candidats ont longuement évoqué le quartier de la gare : « La gare d’Évreux est une chance qui n’a pas été exploitée. La ville lui tourne le dos. Aujourd’hui, quand un voyageur arrive à la gare, il a seulement envie de remonter dans le train et d’aller ailleurs ». La priorité de notre mandat sera de créer un pôle gare pour redynamiser l’axe commerçant. Il s’agit d’une réelle stratégie économique » assurent Guillaume Rouger et Ludovic Bourrellier. Tous deux ne sont pas tendres non plus avec l’architecture Ébroïcienne : « Depuis des années, on a construit « moche » et il va falloir rompre avec cette logique et rénover avec de vrais gestes architecturaux ». La création d’une « voie urbaine apaisée », la réorientation du projet Long Buisson 3 en zone d’activité environnementale, la modernisation des zones d’activités existantes, notamment celle de Nétreville », et la requalification des friches industrielles, figurent également à leur programme. Les trois prochains points presse traiteront de la sécurité et de la citoyenneté, de l’écologie et de la solidarité, et de « Faire d’Évreux une ville pour tous ».

Photo : Guillaume Rouger (à droite) et Ludovic Bourrellier ont dévoilé leur programme économique pour la ville



Louis Lepretre
13/12/2019