Vie locale

La Cité Éducative de Dreux et Vernouillet est lancée


Représentants de l’État, élus, chefs d’établissements, associations et parents d’élèves ont assisté fin décembre au lancement du dispositif Cité Éducative à la sous-préfecture de Dreux. 

Fadela Benrabia, préfète d’Eure-et-Loir, était à Dreux, jeudi 19 décembre, pour lancer la Cité Éducative de Dreux et Vernouillet. L’opération se déroulait en présence d’Olivier Marleix, député, Gérard Hamel, maire de Dreux, Daniel Frard, maire de Vernouillet, Evelyne Mège, directrice académique, et Xavier Luquet, sous-préfet de l’arrondissement de Dreux. De nombreux chefs d’établissements scolaires, enseignants, responsables d’associations et parents d’élèves assistaient à cette mise en place. « C’est un programme voulu par le ministre Julien Denormandie, qui a convaincu le ministre de l’éducation nationale de l’opportunité de la Cité Éducative. Ce programme sort de la logique de guichet. C’est une démarche qui part de la réalité du territoire et du mode d’organisation avec l’école. Ensuite, voir comment il peut être articulé avec les autres dispositifs des collectivités locales et en particulier la mairie. Le dispositif est accompagné par le conseil départemental car la cité éducative, c’est améliorer le vivre ensemble dans la perspective de la réussite de l’école et de la scolarité ». Fadela Benrabia a rappelé le rôle joué par l’État dans ce dispositif grâce au fonds d’amorçage suivi d’un accompagnement spécial au travers des partenariats sur le terrain. « C’est une logique de programmes et de projets qui va être soutenue par l’État dans ce dispositif. Elle implique tout le monde et tous les personnels de l’éducation nationale et des collectivités territoriales ». Selon la préfète, Dreux et Vernouillet ont déjà préparé un programme d’actions. Il concerne les élèves et les enfants pris en dehors de l’école jusqu’à l’âge de 25 ans. Concrètement, le sous-préfet de l’arrondissement de Dreux a précisé que 100 000 € ont déjà été dégagés pour les actions menées en 2019. « Nous avons travaillé sur un programme 2020-2022 qui a repris, de façon cohérente, les actions menées en 2019. Nous attendons la réponse du commissariat pour l’égalité des territoires à la fin janvier 2020 pour une somme de 131 000 €. L’enrichissement de l’offre culturelle est également une demande forte sur notre territoire. J’insiste que l’attribution se fera selon la pertinence des projets et non selon une logique de guichet, comme l’a rappelé madame la préfète ». De son côté, Evelyne Mège, directrice académique, a insisté sur l’importance du volet formation dans le dispositif de la Cité Éducative qui devrait réunir l’ensemble des acteurs sur Dreux et Vernouillet. « Depuis le 2 février dernier, nous avons travaillé en lien avec les deux villes. En septembre, nous avons reçu l’annonce que notre projet a été retenu et l’ensemble des écoles rattachées aux collèges de Dreux et Vernouillet étaient dedans. Nous avons mis en évidence huit besoins parmi lesquels se trouvent une meilleure coordination entre tous les acteurs, le travail avec les parents, la maîtrise des savoirs fondamentaux et la limitation du décrochage scolaire ».

Photo : Fadela Benrabia, préfète d’Eure-et-Loir, a lancé le dispositif Cité éducative.



Annie Duval-Petrix
10/01/2020